Publicis confirme ses objectifs pour l'année

 |   |  293  mots
Le groupe publicitaire affiche une croissance organique de 6,3% sur le premier trimestre 2006. Il confirme ses objectifs de croissance organique et de résultats pour l'ensemble de l'année.

Après une fin d'année en fanfare, le groupe publicitaire Publicis garde la forme. Il affiche une croissance organique de 6,5% sur le premier trimestre 2006. Le revenu trimestriel a atteint 994 millions d'euros. "L'année 2006 démarre très bien. L'activité en new business est demeurée intense. L'environnement publicitaire mondial est favorable, porté entre autres par la croissance aux Etats-Unis, en Chine et la Coupe du Monde de Football, dont les effets se feront sentir surtout au deuxième trimestre 2006. Dans ce contexte, nous confirmons nos prévisions de croissance organique et de résultats pour l'ensemble de l'année", se réjouit Maurice Lévy, président du groupe, dans un communiqué diffusé mercredi soir.

La croissance organique du premier trimestre 2006 confirme une accélération par rapport à l'année précédente, qui s'était illustrée par une croissance organique de 4% au premier trimestre. Cela "reflète la bonne tenue de notre portefeuille clients existant et l'effet positif des nouveaux budgets", assure le groupe dans son communiqué. Le "New Business" du groupe s'est ainsi élevé à 1,1 milliard de dollar au premier trimestre. Le groupe, qui a gagné les budgets Orange, ou encore McDonald's, a toutefois perdu certains budgets comme ceux de Cadillac, PSG (Hewlett-Packard) ou encore Sprint.

En termes de croissance par zone géographique, le groupe a affiché des progressions dans toutes les zones. La croissance organique en Amérique du Nord a atteint 7%, celle de l'Asie Pacifique, de l'Amérique Latine, ou encore de l'Afrique et du Moyen Orient a progressé de plus de 10%. Quant à l'Europe, elle a vu sa croissance organique augmenter de plus de 3%, alors que le premier trimestre est "traditionnellement moins actif sur le plan publicitaire".

Jeudi, le titre Publicis cède 1,01% à 32,44 euros à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :