Volkswagen et GM en route vers la Russie

 |   |  308  mots
Les constructeurs automobiles Volkswagen et General Motors prévoient d'accroître leurs investissements en Russie. L'Allemand veut y investir 370 millions d'euros dans sa nouvelle usine. GM, pour sa part, doit signer un accord avec les autorités russes pour construire une usine.

Cap vers la Russie. Alors qu'Arcelor vient de lancer une opération de fusion avec le groupe russe de sidérurgie Severstal, les constructeurs automobiles s'intéressent eux aussi de plus en plus à ce marché. Ainsi, le constructeur automobile allemand Volkswagen vient d'annoncer la création d'une nouvelle usine de fabrication en Russie. Celle-ci se situera à quelque 160 kilomètres de Moscou. Le groupe annonce ainsi 370 millions d'euros d'investissements sur le territoire russe.

"Le volume global des investissements du projet est prévu à 270 millions d'euros et 100 millions d'euros supplémentaires pour l'emboutissage", selon un communiqué du ministère russe du Développement économique.

"La nouvelle usine signifie des frais de douane plus bas et des prix plus attractifs pour nos voitures", a souligné pour sa part Volkswagen dans un communiqué. Le constructeur souhaite en outre faire passer la capacité de production de 30.000 véhicules à 150.000 unités par an, d'ici à cinq ans. L'usine entrera en service en septembre 2008 et devrait employer quelque 3.500 personnes.

L'usine montera des modèles du type Passat, Polo et Touareg. Mais Volkswagen prévoit aussi de construire un nouveau modèle dédié au marché russe. Ce modèle sera commercialisé à moins de 10.000 euros, souligne Volkswagen. "Nous sommes fermement résolus à saisir les opportunités de croissance du marché russe", a commenté Volkswagen.

L'Allemand n'est par ailleurs pas le seul constructeur automobile à avancer ses pions en Russie. Le numéro un mondial de l'automobile General Motors doit signer aujourd'hui un accord avec les autorités russes pour la construction d'une nouvelle usine. "Le ministère du Développement économique et la compagnie General Motors signeront le 29 mai un accord pour la réalisation d'un projet de production automobile en Russie", a indiqué le ministère dans un communiqué.

D'autres constructeurs étrangers devraient également annoncer des projets de développement en Russie, comme notamment Nissan et Toyota.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :