SAP en ligne avec les attentes des analystes au troisième trimestre

 |   |  445  mots
Le numéro un mondial des progiciels affiche des résultats en croissance sur le trimestre, dopé par les bonnes performances de ses ventes de licences en Asie et aux États-Unis. Mais le groupe allemand prévient qu'il est peu probable que ses ventes de licences sur l'ensemble de 2006 atteignent le haut de sa fourchette de prévisions.

SAP, le numéro un mondial des progiciels, annonce des résultats légèrement supérieurs aux attentes des analystes financiers. Au troisième trimestre 2006, le bénéfice net progresse de 16% sur un an. Il s'établit à 388 millions d'euros contre 334 millions d'euros au troisième trimestre 2005. Le bénéfice net ressort à 1,27 euro par action contre 1,08 euro il y a un an. Les ventes de licences du groupe allemand se situent à 691 millions d'euros contre 590 millions d'euros au troisième trimestre 2005, en croissance de 17% sur un an. Les analystes financiers tablaient sur un bénéfice net de 381 millions d'euros et sur des ventes de licences de 670 millions d'euros au troisième trimestre 2006.

Par répartition géographique, les ventes de licences ont crû de 22% sur la zone Asie-Pacifique à 98 millions d'euros au troisième trimestre 2006 et la croissance monte à 51% au Japon. Pour les Amériques, la progression est de 19% à 292 millions d'euros, avec une croissance de 15% aux États-Unis. En Europe, Moyen-Orient et Afrique, la progression est de 14% à 301 millions d'euros.

Pour l'ensemble de l'année 2006, SAP maintient sa prévision d'une croissance de ses ventes dans une fourchette de 15 à 17% comparée à 2005. L'an dernier, la progression enregistrée était de 18%. Toutefois pour 2006, SAP prévient que la croissance des ventes de licences ne sera probablement pas dans la partie haute de la fourchette.
Toutefois, relativise Leo Apotheker, président "Customers Solutions and Operations" du groupe SAP, "nous n'avons jamais dit que nous serions dans le haut de la fourchette, nous avions simplement donné la fourchette de 15 à 17%".

Par rapport à son concurrent Oracle, SAP continue à grignoter des parts de marché. "Notre part de marché mondiale sur le marché des progiciels de gestion intégrés ERP a augmenté de 1% à 22,6%, tandis que celle d'Oracle est à 9,9%. Notre croissance organique est supérieure à la croissance d'Oracle qui dépense beaucoup d'argent en acquisitions et perd des parts de marché", se félicite Leo Apotheker.

Pour le quatrième trimestre 2006, Leo Apotheker affiche par ailleurs sa confiance: "l'activité sur les neuf premiers mois indique que nous sommes sur la trajectoire que nous avons prévue. La tendance du marché est bonne. Le climat ne sera pas différent de ce que nous avons connu au troisième trimestre. Nos locomotives que sont les régions Amériques et Asie vont continuer à bien performer. Il faut noter qu'au troisième trimestre, les ventes de licences sur nos trois régions (EMEA, Amériques et Asie-Pacifique) ont connu des croissances à deux chiffres".

A la Bourse de Francfort, le titre SAP est en baisse de 3,07% à 159,45 euros en fin d'après-midi. Une baisse du cours attribuée à des prises de bénéfices, selon des courtiers allemands.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :