Difficile début d'exercice pour Thyssenkrupp

 |   |  337  mots
Le sidérurgiste allemand a enregistré une hausse de 9% de son chiffre d'affaires au dernier trimestre 2005. En revanche, son bénéfice imposable recule de 19,8% sur un an, à 425 millions d'euros. Le groupe a notamment enregistré de mauvaises performances dans sa division d'aciers inoxydables.

A quelques jours de la publication des résultats de Mittal Steel et d'Arcelor, les chiffres dévoilés ce matin par Thyssenkrupp apparaissent comme mitigés. Car si le géant industriel et de la sidérurgie a affiché au premier trimestre de son exercice 2005-2006 (trimestre clos à fin décembre) un chiffre d'affaires en hausse de 9% à 10,9 milliards d'euros, il a enregistré une baisse sensible de son résultat avant impôts. Celui-ci s'est inscrit à 425 millions d'euros, en baisse de 19,8% par rapport au premier trimestre 2004-2005. Par action, le bénéfice imposable s'établit à 0,49 euro, contre 0,60 euro un an plus tôt.

Cette contre-performance en termes de bénéfices est principalement liée aux difficultés rencontrées par le groupe dans sa division aciers inoxydables, a-t-il expliqué dans un communiqué. En effet, cette division, qui a subi de la baisse de la demande en Europe et en Amérique du Nord, ainsi qu'une baisse des prix, a affiché un bénéfice imposable de 7 millions d'euros, contre 125 millions d'euros un an auparavant. La hausse des prix de l'énergie a pesé sur la rentabilité du groupe dans son ensemble.

Outre ces chiffres en demi-teinte, Thyssenkrupp demeure prudent pour l'exercice fiscal en cours. Il vise un chiffre d'affaires de 43 milliards d'euros, stable par rapport au chiffre d'affaires de 42,9 milliards d'euros affiché sur 2004-2005. L'Allemand attend aussi un bénéfice imposable annuel de 1,5 milliard d'euros, en baisse par rapport au bénéfice imposable de 1,677 milliard d'euros de l'année précédente.

ThyssenKrupp reste par ailleurs muet sur ses intentions relatives à un rachat des activités de Dofasco auprès de Mittal Steel si ce dernier réussissait son OPA sur Arcelor.

En Bourse, le titre Thyssenkrupp a assez mal réagi à ces publications en matinée. Mais l'action a finalement terminé la séance en hausse de 2,63% à 20,30 euros, alors que le groupe a laissé entendre en fin de journée qu'il pourrait être amené à relever ses estimations de bénéfices annuels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :