Le marché européen gonfle les résultats de Volvo

 |   |  304  mots
Le constructeur de poids lourds a dégagé au troisième trismestre 2006 un bénéfice net en progression de 34% à 3,94 milliards de couronnes suédoises (428 millions d'euros). Volvo profite d'une forte demande européenne, mais redoute un très fort ralentissement du marché américain au premier semestre 2007.

Bonne nouvelle mais perpectives assombries... Volvo a publié ce matin de très bons résultats pour le troisième trimestre 2006, portés notamment par le marché européen. Mais il s'attend à une très forte chute de la demande aux Etats-Unis. Le deuxième constructeur mondial de poids lourds, détenu à 20,7% par Renault, a dégagé au troisième trimestre un bénéfice net de 3,94 milliards de couronnes suédoises (428 millions d'euros), en hausse de 34% par rapport à la même période en 2005.

Le chiffre d'affaires du groupe, propriétaire également des marques Renault VI et Mack Trucks, progresse lui de 9% à 57,42 milliards de couronnes (6,24 milliards d'euros). Le marché tablait sur un chiffre d'affaires s'établissant à 56,444 milliards, selon un consensus de SME Direkt.

Par zones d'activité, "la demande a été plus forte que prévu en Europe (+17%) et est restée élevée en Amérique du Nord (+7%)", commente le patron de Volvo Leif Johansson, dans un communiqué. Il souligne également l'amélioration de la rentabilité du groupe, "avec une marge opérationnelle de 9,3% sur les neuf premiers mois de l'exercice". Le carnet de commandes du groupe s'inscrit toutefois en baisse de 22% par rapport au troisième trimestre de l'an passé.

Si la direction de Volvo anticipe une relative stabilité du marché européen en 2007, elle s'attend en revanche à ce que la demande en Amérique du Nord chute "de manière significative" au cours du premier semestre de l'année prochaine. Elle estime que le recul du marché américain pourrait atteindre 40% aux Etats-Unis, notamment en raison de l'entrée en vigueur de normes environnementales plus strictes. Dans son communiqué, le groupe indique s'être déjà préparé à réduire la capacité de production de ses usines.

A Stockholm en fin de séance, le titre Volvo gagne 1,11% à 455,50 couronnes suédoises.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :