Metro International réduit ses pertes

 |  | 371 mots
Lecture 2 min.
L'éditeur de journaux gratuits a plutôt déçu au quatrième trimestre en n'atteignant pas les objectifs des analystes. Mais il tire son épingle du jeu sur l'ensemble de l'année. Metro France est dans le vert pour la première fois.

L'édition de journaux gratuits a de l'avenir, même si son chemin peut s'avérer chaotique. En témoignent les résultats annuels publiés par Metro International. En 2005, le groupe, qui publie des journaux gratuits depuis Helsinki jusqu'à Santiago, a réduit sa perte à 7 millions de dollars contre 8,7 millions de dollars un an plus tôt. La perte d'exploitation a été ramenée à 2,5 millions contre 7,7 millions, tandis que le chiffre d'affaires a augmenté de 19% à 359 millions de dollars.

Mais au quatrième trimestre 2005, le groupe a donné la preuve de sa sensibilité à la conjoncture publicitaire. Le chiffre d'affaires a augmenté de 6% à 101 millions de dollars, au dessous des 113 millions pronostiqués par le marché. "En décembre, le marché suédois a été "étonnement faible", a expliqué le directeur général Pelle Toernberg, dans un entretien téléphonique accordé à Bloomberg. En Suède, où s'exerce une forte guerre des prix, les ventes ont reculé de 12%. Tendance identique en Espagne où les ventes ont diminué de 11%.

Reste que sur la fin de l'année, le groupe est dans le vert. Sur la période octobre-décembre, le résultat opérationnel du groupe a atteint 5,5 millions de dollars, contre 5,4 millions un an plus tôt, tandis que le bénéfice net a augmenté de 3,5% à 5,9 millions de dollars.

2005 a été une année d'investissement pour Metro. Le journal a lancé 17 nouvelles éditions, investissant 23 nouvelles villes. "Nous sommes maintenant en bonne position pour nous consacrer sur la rentabilité en 2006", a assuré le directeur général.

En France, où Metro compte 9 éditions distribuées dans 13 villes, Metro France est passé dans le vert. Il est passé d'une perte à un bénéfice d'exploitation de 300.000 euros sur l'année. Son chiffre d'affaires a augmenté de 36% à 34,7 millions. Metro affirme être le deuxième journal dans l'Hexagone en termes de tirage (derrière son concurrent gratuit 20 minutes, NDLR) et a été inclus pour la première fois dans le baromètre EURO PQN qui sera publié en mars. Pour 2006, Metro France va augmenter la diffusion à la mi-mars dans les trois principales agglomérations Paris, Lille et Lyon. Au total, à la mi-mars, la distribution totale de sera de 700.000 exemplaires, alors qu'elle est actuellement de 630.000 exemplaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :