Projet d'offre de 20 milliards de dollars sur NTL

 |   |  396  mots
Selon le Financial Times, quatre fonds d'investissements pourraient mettre plus de 20 milliards de dollars sur la table pour acquérir le câblo-opérateur britanique NTL, numéro un de la télévision par câble au Royaume-Uni.Ce serait ainsi le plus gros rachat réalisé par des fonds d'investissement en Europe.

Le câblo-opérateur britanique NTL, numéro un du secteur au Royaume-Uni, est convoité. Selon le Financial Times de ce jour, quatre fonds d'investissement, Providence Equity, Kohlberg Kravis Roberts (KKR), Blackstone et Cinven, se prépareraient à faire une offre de plus 20 milliards de dollars (15,55 milliards d'euros) pour racheter le groupe, coté sur le Nasdaq américain. Ce n'est pas la première fois que NTL intéresse des fonds d'investissement, mais là, l'affaire semble bien engagée. "Elle pourrait aller vite", précise le quotidien britannique. Il faut dire que les acheteurs et leur proie sont déjà en contact. Le consortium de fonds d'investissement s'est entretenu la semaine dernière avec Steve Burch, le directeur général de NTL, et une nouvelle réunion entre les deux parties est prévue aujourd'hui.

Les fonds d'investissement pourraient payer 30 dollars par action NTL, ce qui valoriserait le groupe à près de 10 milliards de dollars. Par ailleurs, le consortium mettrait de l'argent sur la table pour prendre en charge la dette du groupe britanique qui s'élève à environ 11 milliards de dollars. On arrive donc au total à plus de 20 milliards de dollars que seraient prêts à débourser les quatre fonds. Ce serait ainsi le plus gros rachat réalisé par des fonds d'investissement en Europe.

Ils mettraient la main sur un groupe qui a beaucoup évolué depuis un an après deux rachats importants. Il faut tout d'abord souligner la fusion de NTL avec son rival au Royaume-Uni Telewest. NTL a racheté Telewest l'année dernière pour 6 milliards de dollars (4,6 milliards d'euros). Par ailleurs, NTL a acquis en avril dernier l'opérateur de téléphonie mobile britannique Virgin Mobile pour 985 millions de livres (1,45 milliard euros). Le rachat de Virgin Mobile va permettre à NTL de renforcer son leadership outre-Manche: le nouvel ensemble sera en effet le seul au Royaume-Uni à offrir à la fois le téléphone fixe et mobile, la télévision et Internet haut débit, une offre "quadruple play" nécessaire aujourd'hui pour répondre aux attentes des clients qui veulent de plus en plus un "tout en un" réalisé par un seul interlocuteur. Seul bémol, la fusion avec Telewest coûte cher. NTL était en perte nette au deuxième trimestre 2006 de 195,8 millions de livres (290,5 millions d'euros), contre un bénéfice de 73,5 millions au deuxième trimestre 2005.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :