Le premier trimestre de Veolia dépasse les attentes

 |   |  410  mots
Le groupe français de services Veolia Environnement enregistre une croissance de 15,6% de son chiffre d'affaires, tandis que le résultat opérationnel consolidé est en progression de 15,9%. Veolia attend une hausse d'au moins 10% de son résultat opérationnel pour l'ensemble de l'exercice.

"Ces performances prolongent les tendances observées en 2005 et résultent de la poursuite de la maturation des contrats, des impacts favorables du programme d'efficacité et de l'accélération de la croissance", a indiqué ce matin Veolia. Le groupe français de services a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires de 7,161 milliards d'euros, en hausse de 15,6% comparé aux 6,195 milliards d'un an plus tôt. La majeure partie de cette progression provient de la croissance interne (+11%), les acquisitions réalisées par Veolia, notamment par la branche Transport aux États-Unis (ATC) ne participant qu'à hauteur de 3%.

Le résultat opérationnel consolidé ressort à 616 millions contre 531,3 millions un an plus tôt, soit une hausse de 15,9%. Un résultat supérieur aux attentes du marché qui tablait en moyenne sur 11,2% de croissance à 588 millions d'euros. Hors effet non récurrent ayant affecté le premier trimestre 2005, la progression est de 17,2% et de 15,2% à change constant.

Toutes les branches d'activités affichent des croissances à deux chiffres: +10,6% pour l'eau, +14% pour la propreté, +16,2% pour le transport et +22,8% pour l'énergie. "L'impact de la hausse du prix de l'énergie, essentiellement sur les contrats de vente de chaleur et d'énergie, est de 143 millions dont 112 en France", commente le groupe.

En France comme à l'international, la hausse des prix de l'énergie contribue à cette croissance. À l'international, le groupe a également bénéficié de l'effet climatique en Europe centrale et des développements commerciaux en Italie.

"Le chiffre d'affaires est très bon. Et, même si le résultat opérationnel est en ligne avec nos attentes, il faut garder à l'esprit que le premier trimestre 2005 avait également été très bon, donc une hausse de 16% reste une performance impressionnante", estime un analyste d'une grande banque américaine.

Dans ces conditions, le groupe confirme ses objectifs pour l'année 2006. "Nous pensons et je pense que non seulement nous sommes très bien partis pour atteindre nos objectifs de croissance annuels mais qu'en plus nous ferons vraisemblablement un peu mieux", a déclaré le directeur exécutif du groupe, Jérôme Contamine. Le 13 mars dernier, le groupe avait indiqué qu'il prévoyait pour 2006 une croissance de son chiffre d'affaires de 6% à 8% et une progression "d'au moins 15%" du dividende. "Il y a de fortes chances pour que le résultat opérationnel progresse d'au moins 10% cette année", a ajouté Jérôme Contamine.

Malgré l'annonce d'un premier trimestre réussi, le titre recule de 1,37% à 48,31 euros à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :