MAN a lancé officiellement son OPA sur Scania

 |   |  306  mots
Le numéro un allemand des poids lourds a remis son offre d'achat sur le suédois Scania, pour 10,3 milliards d'euros. Objectif: créer le géant européen du secteur. Hostile, l'offre a été rejetée par Investor, holding de la famille Wallenberg. Volkswagen ne s'est pas encore prononcé.

MAN part à l'offensive. Le géant allemand du poids lourd vient de lancer officiellement son offre publique d'achat de 10,3 milliards d'euros sur le groupe suédois Scania. Il a publié la semaine dernière le document relatif à cette offre, après avoir évoqué une telle opération le 18 septembre dernier.

L'offre du conglomérat court du 20 novembre au 11 décembre, et est conditionnée à l'obtention de 90% du capital et des droits de vote de Scania, confirmant les informations de "La Tribune". MAN détient déjà 11,48% du capital du groupe suédois et 14,27% des droits de votes.

Le conglomérat propose ainsi 475 couronnes suédoises par titres A et B Scania en numéraire et par échange de titres. L'opération reste suspendue au feu vert de la Commission européenne. Cette dernière rendra sa décision le 6 décembre.

Reste que MAN aura encore du mal à gagner la partie, alors que l'offre est inamicale. Investor, holding de la famille Wallenberg, et qui détient 30,6% des droits de vote du Suédois, a rejeté l'offre et parient sur un nouveau relèvement. Une nouvelle offre qui pourrait intervenir à la fin de la période de souscription, selon les experts. MAN a déjà relevé en octobre dernier son offre, proposant 10,2 milliards d'euros, après le rejet d'une première offre à 9,6 milliards.

Par ailleurs, difficile de prédire quelle sera la réaction de Volskwagen, autre actionnaire important de Scania avec 34% des droits de votes du groupe. Volkswagen a d'autant plus son mot à dire qu'il détient 15% du capital de MAN.

"La combinaison de MAN et Scania va créer un géant européen du poids lourd", a commenté MAN dans un communiqué. "Scania restera indépendant en termes opérationnels au sein d'une stratégie claire axée autour de deux marques", ajoutait l'Allemand.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :