Les ventes de Carrefour en progression soutenue sur le trimestre

 |   |  501  mots
Le groupe de distribution a enregistré un chiffre d'affaires de 21,37 milliards d'euros au deuxième trimestre, en hausse de 9,1% sur un an, avec une progression de 7,2% des ventes dans l'Hexagone.

Le groupe français de distribution a annoncé mercredi soir un chiffre d'affaires en hausse de 7,2% au deuxième trimestre 2006. Les ventes en France ont progressé de 3,6% pour les hypermarchés et de 4,3% pour les supermarchés, à magasins comparables. La progression est encore plus forte à l'étranger avec une hausse du chiffre d'affaires en Asie et en Amérique Latine de 13,7% et 15,4%.

Les ventes totales en France progressent au deuxième trimestre, tirées principalement par les performances des hypers et supermarchés. Ces derniers ont vu leurs ventes augmenter de 3,6% hors essence et à magasins comparables. L'impact de l'essence est neutre sur la période. Cette amélioration s'explique par une hausse de 6,2% des volumes en alimentaire, particulièrement soutenue par les produits frais dont la progression est proche des deux chiffres. En revanche, pour le textile et le bazar, la saison a été plutôt médiocre. L'impact positif de la coupe du monde de football n'a réussi que partiellement à limiter la casse. Ainsi, les ventes non alimentaires reculent de 3% sur la période. Pour les supermarchés, le panier moyen est en hausse sensible, portant la croissance à magasins comparables à 4,7% sur le trimestre et 4,3% hors essence. Les ventes totales du discounter ED se sont accrues de 12,7%.

Malgré un contexte économique encore relativement atone, les ventes en Europe se sont sensiblement améliorées par rapport au trimestre précédent avec une hausse de 8,4% à taux de change constant, grâce notamment à l'augmentation du nombre de surfaces qui participe à hauteur de 7% à la croissance sur la période. En Espagne, l'alimentaire enregistre une bonne performance mais le contexte économique commence à se faire ressentir. Les ventes totales des hypermarchés augmentent de 5,2% sur la période tandis que celle des supermarchés progresse de 13,6%. Le réseau Dia enregistre, lui, une amélioration de l'ordre de 2,4% à nombre de magasins comparables, une bonne performance étant donné les fermetures de magasins occasionnées par le passage au concept MaxiDia.

En Belgique en revanche, l'activité marque un repli de 2,5% pour les hypers et de 3,5% pour les supermarchés. En Italie, le groupe continue a conquérir de nouvelles parts de marché. Cependant les hypers régressent de 2,9% sur le trimestre. En Grèce et Pologne, les ventes continuent leurs fortes progressions, de respectivement 14,7% et 7,9% pour les hypermarchés et 4,4% et 5,3% pour les supermarchés.

La progression est encore plus forte dans le reste du monde. Les ventes en Amérique Latine connaissent une hausse de 15,4% à taux de change constant, essentiellement dynamisées par l'Argentine (+17,1%) et la Colombie (15,8%). La progression de 13,7% enregistrée en Asie témoigne de l'expansion toujours soutenue sur le continent excepté pour la Thaïlande et Taïwan.

Le groupe a confirmé ses objectifs de croissance des ventes pour 2006. Il a cependant souligné qu'en 2006, la contribution de l'activité (résultat opérationnel avant éléments non courants) "restera inférieure à la progression du chiffre d'affaires".

Au lendemain de cette annonce, le titre Carrefour réagit positivement. Il gagne 1,63% à 47,51 euros à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :