Schneider Electric relève à 10% sa prévision de croissance annuelle

 |   |  340  mots
Le groupe français d'équipements électriques a dégagé 3,48 milliards d'euros de ventes au titre du troisième trimestre 2006, en progression de 15,3%. Schneider Electric s'attend désormais à une hausse de 10% de son chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année, contre 9% précédemment.

Schneider Electric a livré ce matin son chiffre d'affaires consolidé pour le troisième trimestre 2006. A périmètre et taux de change courants, ses ventes progressent de 15,3% pour s'élever à 3,48 milliards d'euros, contre 3,01 milliards d'euros il y a un an à pareille époque.

Du coup, le groupe français d'équipements électriques relève sa prévision de croissance organique sur l'ensemble de l'année, avec un chiffre d'affaires attendu en hausse de 10%, contre 9% initialement. Dans son communiqué, la direction confirme par ailleurs son objectif de progression du résultat d'exploitation "d'environ 25%, compte tenu de l'évolution du mix d'activités et de la poursuite des investissements dans son modèle de croissance".

Si l'on passe en revue les différentes zones d'activité du groupe, Schneider Electric a enregistré une croissance du chiffre d'affaires de 8,7% à 1,57 milliard d'euros en Europe, notamment grâce à une "nette reprise des investissements dans l'industrie et les bâtiments non résidentiels dans quasiment tous les pays". En Amérique du Nord, les ventes augmentent plus faiblement, de 5,6% à 959 millions d'euros. Face aux inquiétudes d'un début de ralentissement économique outre-Atlantique, le groupe souligne que "la tendance reste solide" notamment dans la construction non résidentielle et "la forte expansion des activités de service et de gestion de l'énergie se poursuit".

La bonne surprise vient des pays émergents où Schneider Electric enregistre ses plus fortes progressions "avec une croissance moyenne de 17%" qui génèrent plus de 50% de la croissance organique du groupe. En Chine et en Inde, l'équipementier électrique a dégagé un chiffre d'affaires de 666 millions d'euros, en hausse de 15% mais fait mieux dans le reste du monde, où ses ventes progressent de 19,6% dopées par "l'essor des secteurs pétroliers et miniers au Moyen-Orient, en Amérique du Sud et en Afrique".

Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires de Schneider s'élève à 10,066 milliards d'euros, en progression de 19,6% sur un an.

A la clôture de la Bourse de Paris, le titre cède 1,25% à 91,95 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :