Cetelem et Saint-Gobain créent une société commune de crédit à la consommation

 |  | 379 mots
Lecture 2 min.
La nouvelle structure de crédit sur point de vente, Projeo, est détenue à 51% par Cetelem et à 49% par Saint-Gobain Distribution Bâtiment, qui possède notamment les enseignes Point P., Lapeyre et K par K. Une opération qui s'inscrit dans un contexte de croissance du crédit à la consommation et de concurrence acharnée.

Cetelem continue d'avancer ses pions sur l'échiquier du crédit à la consommation sur les points de vente. Le numéro un français du crédit à la consommation vient de conclure avec Saint-Gobain Distribution Bâtiment, filiale de Saint-Gobain, la création d'une co-entreprise dans ce secteur.

La nouvelle structure, Projeo, qui est détenue à 51% par Cetelem et 49% par la filiale de Saint-Gobain, "a pour vocation de développer le crédit à la consommation dans les enseignes françaises de Saint-Gobain Distribution Bâtiment", soulignent les deux groupes dans un communiqué commun. Cet accord concerne ainsi les enseignes hexagonales telles que Point P., Lapeyre la maison, et K par K.

"Saint-Gobain Distribution Bâtiment s'appuiera ainsi sur le savoir-faire et l'expertise de Cetelem pour développer ses activités de crédit à la consommation, en proposant des offres de financement adaptées aux clients de chacune de ses enseignes", ajoute pour sa part Saint-Gobain.

Pour la filiale de BNP Paribas, cette opération lui permet de se renforcer sur le crédit sur lieu de vente, "dans le secteur de l'équipement de la maison, son marché historique depuis sa création en 1953, et accompagne également la forte croissance du marché de l'amélioration de l'habitat", soutient Cetelem.

Ce renforcement dans le secteur de la distribution s'inscrit également dans un contexte très favorable au crédit à la consommation en France. Selon Cetelem, les encours de crédits à la consommation ont atteint 121 milliards d'euros, en hausse de 4,70% sur un an.

En outre, le secteur du crédit à la consommation sur point de vente reste très concurrentiel en France. Les principaux acteurs du marché souhaitent infiltrer les réseaux de distribution de grandes enseignes pour toucher au plus près les clients et développer leurs produits. Lors de ces dernières années, les deux principaux acteurs français sont allés dans ce sens.

Le Crédit Agricole, déjà propriétaire de Sofinco, a racheté en 2004 Finaref qui est présent dans toutes les enseignes du groupe PPR, c'est-à-dire la Fnac, Conforama, Printemps et la Redoute. L'année dernière, BNP Paribas, à travers le Cetelem a pris le contrôle de Cofinoga, société de crédit à la consommation, joyau du groupe Galeries Lafayette.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :