Importante découverte pétrolière dans le Kurdistan irakien

 |   |  497  mots
Genel Enerji, la division énergétique du conglomérat turc Cukurova, et la société pétrolière Addax viennent d'annoncer la découverte d'un gisement pétrolier prometteur sur le site de Taq Taq, dans le nord de l'Irak. La zone sondée est située à 60 kilomètres au Nord-Est de la ville de Kirkuk. Le seul puits de forage creusé par les deux partenaires viennent de mettre à jour un débit de près de 30.000 barils quotidien d'un pétrole "léger" (47 degrés API) auquel se mêle "peu de gaz". De tels niveaux atteints lors d'un forage de moins d'une centaine de mètres de profondeur laissent présager un gisement significatif. Mehmet Sepil, le PDG de Genel Enerji, s'est réjoui de devenir "la première compagnie pétrolière privée turque à développer un gisement pétrolier d'importance". Ce puits est le premier d'une série de trois campagnes de forages prévues par Genel et Addax. "Ce succès [nous] permet d'attendre le démarrage de nos premières exportations de pétrole du champ de Taq Taq en 2007, s'est réjoui hier dans un communiqué, Ashti Hawrami, le ministre des ressources naturelles au sein du gouvernement régional du Kurdistan irakien. Nous allons continuer notre programme d'exploration afin de réaliser notre objectif qui reste d'exporter un million de barils quotidien de la région du Kurdistan au cours des prochaines années, ce qui permettra de contribuer de façon significative aux revenus pétroliers irakiens, destinés à être partagés par tout le pays". Cette dernière remarque vise avant tout à ne pas jeter de l'huile sur le feu sur les relations déjà tendues entre Ankara et le Kurdistan irakien. La Turquie a en effet menacé d'intervenir militairement dans cette région du nord de l'Irak si celle-ci venait à déclarer son indépendance... qu'annoncerait de facto toute décision des Kurdes de garder pour eux les revenus tirés des gisements pétroliers locaux. Basée à Genève, Addax Petroleum est la filiale de production fondée en 1994 par le groupe pétrolier Addax & Oryx. Cette société de négoce est devenue dans les années 90 un groupe diversifié très présent en Afrique de l'Ouest où il contrôle un réseau de stations-service, ainsi que des installations de stockage d'hydrocarbures et d'embouteillage de GPL. Son unité de production et d'exploration pétrolière tire l'essentiel de sa production -qui atteint les 80.000 barils par jour- des champs exploités au Nigeria. Début septembre, cette dernière a fait l'acquisition de la junior pétrolière canadienne Pan-Ocean Energy pour 1,6 milliard de dollars canadiens (1 milliard d'euros). La maison mère de Addax avait transformé son unité de production en société cotée qui a été introduite sur la Bourse de Toronto il y a quelques mois. La valeur boursière de Addax atteint aujourd'hui l'équivalent de 3 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :