Bruxelles consulte les garagistes pour poursuivre ou non les constructeurs automobiles

Bruxelles soupçonne certains constructeurs de pratiques anticoncurrentielles dans la réparation automobile. L'exécutif européen a lancé une consultation des garagistes avant de poursuivre éventuellement les constructeurs.

La Commission européenne a invité ce vendredi les garagistes indépendants à lui dire ce qu'ils pensaient des remèdes proposés par quatre constructeurs automobiles. Afin de déterminer si elle devait clôturer ou non son enquête à leur égard pour pratiques anticoncurrentielles.

Il y a quelques années, la Commission a ouvert une enquête approfondie afin de déterminer si les constructeurs automobiles fournissaient aux garagistes indépendants toutes les informations techniques nécessaires afin qu'ils puissent réparer et entretenir, comme le réseau des réparateurs attitrés de ces groupes, tout type de voiture, aussi sophistiqué soit-il.

Cette enquête de la Commision européenne a montré que DaimlerChrysler, Toyota, General Motors et Fiat ne fournissaient pas l'information nécessaire aux garagistes indépendants pour réparer les voitures qu'ils fabriquent, a indiqué ce vendredi l'exécutif européen.

Suite aux conclusions de cette enquête, selon Bruxelles, les quatre constructeurs ont proposé des engagements afin de répondre à ces inquiétudes et la Commission veut vérifier auprès des entreprises intéressées que ces remèdes sont "adéquats". Bruxelles indique également que si les commentaires des réparateurs indépendants, qui peuvent être envoyés à la Commission jusqu'au 22 avril, sont "positifs", l'enquête sera close.

Fin 2002, l'UE avait lancé une vaste réforme afin de libéraliser la vente et la réparation automobile. Le règlement de la Commission, entré en vigueur le 1er octobre 2002, libéralisait notamment le commerce des pièces détachées d'origine et obligeait les constructeurs à être plus coopératifs avec les garagistes indépendants. L'industrie avait un an pour se mettre en conformité avec ce règlement.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.