Un tiers du budget communication Club Méditerranée sera dédié à Internet

 |   |  334  mots
A l'occasion du lancement d'une nouvelle campagne de communication, le Club Méditerranée met en avant la montée en gamme de ses hébergements. A cette occasion il réoriente ses budgets et consacrera désormais un tiers de ses investissements à sa présence sur la toile.

"Tous les bonheurs du monde", c'est ce que promet la nouvelle campagne de communication mondiale qui sera lancée par le Club Méditerranée en janvier. Son budget n'est pas communiqué. Elle succède à la série de visages incrustés dans des paysages de rêves sur le thème "Il reste tant de monde à découvrir". Ce nouvel axe de communication, réalisé par Publicis, met en avant les villages. Les vêtements des personnages illustrant les nouveaux visuels sont couverts d'images des différents sites du Club Med. L'entreprise entend ainsi capitaliser sur la montée en gamme de ses sites.

Ces dernières années, plus de 70 villages ont été rénovés pour un investissement total d'un milliard d'euros. Cette montée en gamme des hébergements du Club Méditerranée est la clé de voûte de la stratégie de "croissance durable" promise pour 2008 par le Club. Pour le moment, l'équation reste difficile. En augmentant ses tarifs de vente, le groupe s'est coupé d'une partie de sa clientèle fidèle. À l'inverse, il doit séduire de nouveaux adeptes dans une tranche de clients plus aisés. La substitution prend du temps : le groupe a perdu près de 200.000 clients depuis 2002, pour revenir à 1,32 million de GM (Gentils Membres) en 2006.

Henri Giscard d'Estaing, le président du Club, reste pourtant convaincu d'être sur la bonne voie. Au premier semestre, 100 euros de chiffre d'affaires rapportaient 60 euros de résultat opérationnel, hors
coût immobilier. Les analystes attendent désormais la présentation des comptes de l'exercice 2007, le 13 décembre.

En attendant, Henri Giscard d'Estaing rappelle que le bonheur est une valeur durable au Club depuis plus de cinquante ans. Il cite à chacun de ses discours la formule fétiche des fondateurs de la marque au Trident, Gérard Blitz et Serge Trigano : "Le but de la vie c'est d'être heureux. Le lieu pour être heureux c'est ici. Le moment pour être heureux, c'est maintenant."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :