Lancement du premier bâtiment "vert" dit HQE de Grenoble

 |   |  275  mots
Lundi a eu lieu la pose de la première pierre du premier bâtiment Haute Qualité Environnementale ou HQE de Grenoble, en présence de nombreuses personnalités.

En présence de Michel Destot, Député-maire de Grenoble, de Christine Crifo représentant le président du Conseil général de l'Isère, de Jean Caune de la SEM Grenoble 2000, et de Alain Weber Directeur Régional de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), Michel Ferrier, Président de la société Urbiparc, Claire Ferrier, Directeur général d'Urbiparc et Jacques Ferrier, architecte ont dévoilé lundi ce que sera le futur immeuble de bureaux "Les reflets du Drac".

12 000 m² de bureaux verront le jour d'ici quelques mois sur le site Bouchayer-Viallet, lieu historique du développement de l'hydroélectricité, situé à l'ouest du coeur de Grenoble. Cet emplacement, abandonné depuis une vingtaine d'années, constitue un enjeu d'aménagement important. La réhabilitation de ce lieu passe par l'innovation.

Le pari de ce projet est de miser sur l'investissement des futurs locataires qui, si ils paieront plus cher que partout ailleurs, s'y retrouveront au niveau des charges. L'eau de pluie sera récupérée pour l'arrosage des espaces verts, les toits seront engazonnés justement pour récupérer cette eau, la gestion de l'utilisation électrique se fera au moyen de détecteurs de présence dans toutes les pièces du bâtiments, et surtout la grande innovation, une résille d'aluminium sera posée en façade pour une isolation thermique et phonique de premier ordre.

Le tout est d'arriver à limiter les consommations énergétiques, et de maîtriser les émissions polluantes et les coûts de fonctionnement. Les 14 cibles visées par la démarche HQE (Haute Qualité Environnementales) ont ainsi respectées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :