L'Agence internationale de l'énergie inquiète du recul des stocks

 |   |  284  mots
A l'approche de la réunion de l'OPEP, jeudi, et à l'occasion de son rapport mensuel, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) s'est dit inquiète du recul des stocks dans les pays dits développés. En conséquence, l'agence invite les pays de l'OPEP à augmenter leurs exportations dans "les mois à venir".

Selon l'AIE, "les données préliminaires "suggèrent que les stocks de l'OCDE ont baissé de 1,26 million de barils par jour sur les deux premiers mois de l'année et pourraient s'acheminer vers le plus important recul des stocks sur un premier trimestre en plus de dix ans".

Cette mise en garde intervient alors que l'OPEP devrait décider jeudi à Vienne, selon les analystes, de maintenir le niveau de sa production actuelle inchangé à 25,8 millions de barils par jour (mbj). A ce propos, le Koweït a d'ailleurs réagi, estimant qu'il n'était pas nécessaire de réduire la production pour le moment. "Il y a un équilibre entre l'offre et la demande et les cours sont bons", a déclaré son ministre de l'Energie.

Le cartel a déjà annoncé deux réductions de la production, l'une en octobre d'un montant de 1,2 mbj, l'autre en décembre de 0,5 mbj. Des baisses qui avaient contribué à faire rebondir les cours du brut autour de 60 dollars le baril, alors qu'ils étaient tombés sous les 50 dollars mi-janvier.

Suite aux propos de l'AIE, les cours du brut ont rebondi de 1 dollar, après trois séances de repli. Le contrat avril sur le brut léger américain, à son plus bas niveau lundi, a repris 78 cents à 59,69 dollars le baril. Le Brent du Nord regagne 1,27 dollar à 62,01 dollars le baril.

Les prix ont également réagi dans l'anticipation d'une baisse des stocks américains d'essence dont le chiffre sera publié demain. Cette statistique hebdomadaire devrait faire apparaître une contraction de 1,8 million de barils des stocks de produits distillés et une baisse de 2,4 millions de barils de réserves d'essence, selon le consensus établi par Reuters.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :