AIG va récompenser ses actionnaires après une bonne année 2006

 |   |  274  mots
Le bénéfice net du groupe a augmenté de plus de 28% à 14,05 milliards de dollars en 2006. L'année dernière s'est révélée plutôt calme sur le front des catastrophes naturelles.

AIG, premier assureur mondial, a publié ce matin des résultats 2006 en forte hausse grâce notamment à ses activités d'assurance dommages. L'an dernier, le bénéfice net du groupe a atteint 14,05 milliards de dollars contre 10,47 milliards un an plus tôt, soit une hausse de plus de 28%.

Sur le seul quatrième trimestre, le bénéfice net a été multiplié par près de huit à 3,44 milliards de dollars. "Cette performance reflète les positives attractives d'AIG sur les marchés mondiaux ainsi que la croissance et la diversification dans nos principales activités.", a déclaré Martin Sullivan, PDG du groupe, dans un communiqué qualifiant l'exercice écoulé de "remarquable".

Au quatrième trimestre, le groupe a notamment tiré profit d'un rebond de la croissance de son activité en Asie en hausse de 33% à 1,6 milliards de dollars. AIG retire aujourd'hui près du tiers de ses résultats de la vente de polices d'assurance et de produits de retraite en Asie et dans les autres zones hors des Etats-Unis.

"Nous pensons qu'AIG reste bien positionné pour continuer de croître en Asie", ont indiqué les analystes de Bank of America dans une note publiée ce vendredi. AIG a par ailleurs annoncé qu'il rachèterait pour 8 milliards de dollars d'actions dont 5 milliards en 2007, et qu'il relèverait son dividende de 20% par action dès le mois de mai, à 16,5 cents par action.

A l'image de ses concurrents, l'assureur américain a également bénéficié l'an dernier d'un contexte particulièrement clément sur le front des catastrophes naturelles, après une saison 2005 très dévastatrice liée aux cyclones Katrina et Wilma.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :