Premiers détails de la restructuration du réseau commercial de Renault

Le projet de réorganisation du réseau commercial de Renault baptisé Reagroup, concernerait 500 salariés. Il prévoierait d'ici fin 2007 la cession de cinq établissements et la fermeture de la succursale de Saint-Denis

La direction du réseau commercial de Renault (Reagroup) a présenté ce mardi en CCE, le comité central d'entreprise, un projet de réorganisation. Il concernerait 500 salariés et prévoierait d'ici fin 2007 la cession de cinq établissements et la fermeture de la succursale de Saint-Denis. A Paris, un regroupement des sites de la Pompe et Etoile est également prévu. Les établissements de Montbéliard/Belfort, Mulhouse, Annecy, Dunkerque et Toul pourraient être cédés à des concessionnaires à partir d'octobre.

A l'appel des syndicats CGT, de FO et de la CFDT qui agitent le spectre de licenciements, poutant démentis par la direction, des salariés ont débrayé dans une quarantaine d'établissements sur les 65 que compte Reagroup en France pour protester contre ces mesures. Renault assure que cet appel à la grève a été "peu suivi".

Reagroup (8,6 milliards d'euros d'activité dont cinq milliards dabs l'Hexagone, 273 installations dans 14 pays européens, dont 70 établissements en France sur 170 sites et 14.800 salariés dont 9600 en France) entend répondre aux objectifs en terme de qualité de service, de volumes de vente et de rentabilité, dans le cadre du plan Renault Contrat 2009 lancé par le PDG de Renault, Carlos Ghosn, en février 2006.

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.