L'Etat norvégien et la famille Wallenberg prennent une part dans Aker Kvaerner

 |   |  189  mots
L'accord met un terme aux spéculations sur l'avenir de la société norvégienne spécialisée dans le parapétrolier.

L'Etat norvégien et des sociétés de la puissante famille suédoise Wallenberg ont acheté, auprès d'Aker ASA, une participation stratégique dans sa filiale spécialisée dans le parapétrolier et la construction mécanique Aker Kvaerner. L'accord, annoncé par Aker ASA ce vendredi, porte sur un montant de 6,4 milliards de couronnes norvégiennes (800 millions d'euros). Il met un terme aux spéculations en cours depuis plusieurs mois sur l'avenir de la société norvégienne.

La participation de 40% d'Aker ASA va être transférée dans une entité nouvellement, Aker Holding, qui sera détenue à 60% par Aker ASA, 30% par les autorités norvégiennes, 7,5% par Saab et 2,5% par Investor. "Dans la pratique, les entreprises qui détiennent Aker Holding, ainsi que l'Etat norvégien, contrôleront les développements à venir d'Aker Kvaerner et disposeront d'un droit de veto", affirme le communiqué d'Aker ASA.

Aker Kvaerner a affiché au premier trimestre des résultats en forte hausse. Le bénéfice net s'est élevé à 550 millions de couronnes (68 millions d'euros), en progression de 17,8%. Le chiffre d'affaires a crû d'un tiers à 14,15 milliards de couronnes (1,77 milliard d''euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :