Les cours du pétrole soutenus par la crise nigériane

 |   |  219  mots
Les craintes liées aux suites de l'élection présidentielle au Nigeria pèsent sur le marché pétrolier. A New York, le baril a atteint 65,96 dollars, tandis que le Brent est repassé au-dessus de 68 dollars le baril.

Après une légère baisse en début de journée sur des prises de bénéfices, les cours du brut sont repartis à la hausse ce mardi, après le bond provoqué lundi par les craintes d'interruption de production au Nigeria, ont indiqué des courtiers. A 8 heures GMT, le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin est remonté à 65,96 dollars, contre 65,89 dollars lundi soir à New York, où il avait bondi de 1,78 dollar.

De son côté, le cours du Brent de la mer du Nord pour livraison en juin gagnait de 30 cents à 68,45 dollars. Les cours ont été soutenus lundi par les craintes de nouvelles interruptions de production au Nigeria après les violences qui ont marqué l'élection présidentielle du week-end dernier.

Umaru Yar'adua, candidat du parti au pouvoir (PDP) au Nigeria, a été élu, mais les deux principaux partis d'opposition ont décidé de contester ces résultats en justice. Le Nigeria, premier producteur de pétrole brut d'Afrique et sixième exportateur mondial, est en proie à des violences depuis de longs mois et sa production est amputée d'un quart.

"La situation sur le marché pétrolier reste incertaine en raison de l'élection au Nigeria", a expliqué Tetsu Emori, stratège en chef chez Mitsui Bussan Futures à Tokyo, cité par l'AFP.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :