Hausse de 14% des ventes mondiales de mobiles au premier trimestre

 |   |  364  mots
Les ventes mondiales de mobiles ont continué de progresser au premier trimestre à 257,4 millions d'unités. Les marchés de la Chine et du Japon tirent la croissance mondiale alors que l'Amérique du Nord enregistre ses meilleures ventes trimestrielles depuis 2001. Le finlandais Nokia conforte sa position de leader du marché.

Les ventes mondiales de téléphones mobiles ont augmenté de 14% pour atteindre 257,4 millions d'unités au premier trimestre, selon les chiffres publiés jeudi par l'institut Gartner. Le cabinet de conseil table toujours sur une croissance mondiale des ventes de 16% pour 2007 par rapport à l'année précédente, avec un total de 1,15 milliard d'unités vendues.

Grands acteurs de cette croissance: la région Asie-Pacifique et notamment la Chine et le Japon où il existe une forte demande. Les ventes ont augmenté de 40%, soit 90,4 millions d'unités vendues. Dans les régions de l'Europe de l'Est, du Moyen-Orient et de l'Afrique, la hausse a été moindre mais atteint tout de même 6%, à 44 millions de ventes.

En Europe de l'Ouest, les ventes ont atteint 43 millions d'unités, soit une hausse de 4% sur un an. L'Amérique du nord enregistre quant à elle son meilleur trimestre depuis 2001 avec des ventes en progression de 2%, à 41 millions d'unités. Seule la région de l'Amérique du Sud enregistre une baisse de 2,4% de ses ventes.

Le numéro un mondial des fabricants de téléphone mobiles Nokia conforte sa place de leader. Grâce à une importante gamme de téléphones multimédias, le groupe finlandais a vendu 92 millions de téléphones au premier trimestre, soit une hausse de 20,6%. Il voit ainsi sa part de marché augmenter à 35,7% contre 33,9% un an plus tôt.

Son concurrent Motorola est de son côté dans une position difficile. Le groupe américain a annoncé mercredi une nouvelle restructuration draconienne pour redresser ses marges: en deux ans, 7.500 emplois devraient être supprimés, soit 11% de ses effectifs.

Le fabricant de téléphones mobiles n'a pas suffisamment renouvelé ses produits et perd deux points de parts de marché, passant de 20,3% l'an dernier à 18,5%. Il enregistre malgré tout une progression de ses ventes à 47,5 millions d'unités.

En troisième position, le sud-coréen Samsung se maintient avec une part de marché stable de 12,5%. Mais il doit faire face à la concurrence du suédois Sony Ericsson, qui voit ses ventes bondir à près de 22 millions contre 13 millions l'an dernier. Il progresse ainsi de trois points de parts de marché à 8,4%, contre 5,8% un an plus tôt.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :