Autour de 1,18 million de foyers au RMI fin septembre

 |   |  225  mots
Le nombre d'allocataires du RMI en métropole et dans les départements d'outre-mer a baissé de 1,6% au troisième trimestre et de 7,2% sur un an. L'amélioration générale de l'emploi mais aussi la montée en puissance d'autres dispositifs expliquent cette évolution.

Depuis 2006, la tendance à la décrue se confirme, après quatre ans de hausse. Le nombre d'allocataires du RMI (revenu minimum d'insertion) en métropole et dans les départements d'outre-mer a baissé de 1,6% au troisième trimestre 2007, selon les statistiques de la Drees (ministères de la Santé et des Affaires sociales) publiées ce lundi. Sur un an, à fin septembre 2007, le nombre de "Rmistes" a baissé de 7,2%, note la Drees. Au 30 septembre 2007, autour de 1,18 million de foyers percevaient le RMI.

L'évolution du nombre d'allocataires du RMI est liée, juge l'étude, à la conjoncture du marché du travail, qui s'est améliorée. Les reprises d'emploi concernent en premier lieu les jeunes et les inscrits les plus récents au RMI. Ce mouvement est dû aussi à la poursuite de la mise en place du nouveau dispositif d'intéressement à la reprise d'activité entré en vigueur depuis octobre 2006, qui a concerné au total 117.000 allocataires du RMI.

Après une période de forte croissance, le nombre de titulaires d'un contrat d'avenir ou d'un contrat insertion-revenu minimum d'activité (CI-RMA) est resté stable au troisième trismestre: 64.000 pour le contrat d'avenir, 13.000 pour le CI-RMA.

La baisse du nombre d'allocataires est liée enfin à la diminution du nombre d'ouvertures de droit au RMI au troisième trimestre 2007, ce nombre étant le plus bas enregistré depuis début 2005.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :