RTL renforce son leadership au second trimestre grâce à la présidentielle

La radio généraliste reste la plus écoutée toutes mesures d'audience confondues et RMC affiche la plus forte croissance sur le premier semestre. Les radios généralistes ont dans l'ensemble profité de l'intérêt des auditeurs pour la campagne présidentielle, ce qui, en contrepartie, a handicapé les stations musicales.

"C'est un peu un jour de gloire pour RTL". Cette déclaration d'Axel Duroux, président du directoire du groupe de radio résume à elle seule la bonne performance réalisée par le média en général et les chaînes du conglomérat en particulier. En effet, l'étude trimestrielle publiée par Médiamétrie vient de classer la chaîne phare du groupe, RTL, en tête des audiences cumulées pour la quatrième fois consécutive.

RTL atteint 13,3% d'audience cumulée, qui recense la part des auditeurs ayant écouté la station au moins une fois dans la journée. La première station de France est en hausse de 0,8 point par rapport au premier semestre 2007 et de 1,9 point par rapport au même exercice de l'année 2006.

NRJ, seconde chaîne du palmarès des audiences cumulées, accuse une chute de 0,3 point à 11,6%, alors que la plupart des chaînes musicales ont stagné, voire baissé (Chérie FM -0,5 point à 5,1%, RFM -0,3 point à 4,8%). Cette tendance de fond est due à l'intérêt exprimé par de nombreux français pour l'actualité politique et notamment l'élection présidentielle.

RMC gagne ainsi 0,6 point à 6,1%, au moment où France Inter se stabilise à 10% et où France Info affiche une hausse de 1,1 point par rapport au premier trimestre. Le directeur de cette dernière, Patrick Roger, s'est félicité du "recentrage sur le coeur de métier, l'actualité" qui a été effectué.

Pour Sylvain Niquet, responsable des études radios chez Aegis Media Expert, "les vagues de printemps sont en général plus faibles". Selon lui, les radios généralistes progressent sur la tranche des "actifs" (25-59 ans) au détriment des stations musicales adultes".

La mesure des "parts d'audience", qui tient compte du temps d'écoute enregistré par chaque station est lui sensiblement différent. RTL reste première avec 13, 3%, suivie de France Inter et d'Europe 1. Cette dernière (groupe Lagardère Médias) est d'ailleurs la seule chaîne généraliste à ne pas avoir profité de l'engouement suscité par l'actualité.

Pour le directeur de l'antenne, Jean-Pierre Elkabbach, ceci est dû à la "campagne de dénigrement" subie par la station au sujet des accointances de ce dernier avec Nicolas Sarkozy qui a pu écorner l'image de marque de la chaîne. Le record d'audience moyenne quotidienne (2h14) est tout de même ressenti comme un immense motif de satisfaction. L'essentiel de la chute se situe de plus dans la tranche des plus de 60 ans dont les résultats n'est pas déterminante au vu des commandes enregistrées par les régies publicitaires.

Cette relative bonne santé devrait permettre aux stations de redresser la tendance en termes de revenus publicitaires. Ceux-ci avaient baissé de 2,9% au premier trimestre. Si les chaînes généralistes avaient déjà mieux résisté que les chaînes musicales (-7% de recettes pour NRJ), RTL, Europe 1 et France Inter avaient enregistré respectivement des baisses de recettes publicitaires de 3,5%, 10,8% et 4,5%.

Reste à savoir si les chaînes généralistes pourront garder cette tendance et continuer sur leur lancée dans une actualité politique apaisée. Il sera alors plus difficile de concilier traitement fouillé de l'information et nécessité de diffuser un produit intéressant.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.