YouTube lance sa version en français et dans huit autres langues

 |   |  720  mots
Le site de partage de vidéos YouTube, filiale de Google depuis octobre 2006, se lance à l'international avec des versions désormais disponibles en neuf langues. Ses cofondateurs Chad Hurley et Steve Chen sont venus en faire l'annonce aujourd'hui lors d'une conférence de presse à Paris.

Des versions locales de YouTube sont maintenant disponibles au Brésil, en France, en Irlande, en Italie, au Japon, aux Pays-Bas, en Pologne, en Espagne et au Royaume-Uni. Les nouveaux sites sont lancés avec des noms de domaines du type www.youtube.fr, www.youtube.com.br, www.youtube.nl, www.youtube.uk... "Chaque site sera entièrement localisé avec des pages d'accueil et des fonctionnalités de recherche traduites", indique le communiqué de YouTube.

Le site de partage de vidéos a indiqué avoir signé des partenariats avec des diffuseurs de contenus internationaux, tels que la BBC, les chaînes espagnoles Antena 3 et Cuatro TV, ainsi qu'avec des clubs de football européens comme Chelsea FC, AC Milan, FC Barcelone et le Real Madrid.

Pour la France, il annonce avoir signé avec France Télévisions pour la diffusion de trois programmes de la chaîne France 4 (Toutaz, Les Agités du bocal, et la musique live d'En direct de...) accessibles sur www.youtube.com/france4 ; avec Euronews pour les dix sites de You Tube ; avec la chaine d'information internationale France24 ; Lagardère Active pour sa radio Europe 1 et sa chaîne Filles TV ; avec l'INA pour les archives de programmes de variétés (www.youtube.com/inachansons), Le tour deFrance 2007 (www.youtube.com/letourdefrance), Sony-BMG France pour les clips de Kamini, artiste découvert sur Internet avec son tube Marly-Gomont, et pour une chaîne Clara Morgane.

Médecins du Monde est également partenaire pour fournir les images de sa campagne de sensibilisation, ainsi que les chaînes et producteurs AB Groupe, Carrere Group, JLA Group, Motors TV, NBC Universal France (1"e Rue, Sci Fi), Public Sénat, Trace TV, Luxe. ;TV, Direct 8 ; Intérieurs, TSR, EMI France, Bob Sunclar, Le Nouvel Obs, Glamour, la Fnac, Gong (séries Manga), Ween TV...

Selon une étude de comScore publiée aujourd'hui, sur 1,28 milliard de connexions effectuées en France en avril sur des sites qui proposent de la vidéo en streaming (lecture en continu), 22% (285,7 millions) ont été faites à partir des sites de Google (notamment le site de partage de vidéos YouTube.com). Le deuxième site le plus populaire pour le streaming est Dailymotion (249,2 millions de connexions en avril). Viennent ensuite France Télécom (23,9 millions de connexions en streaming), Illiad/Free.fr (17,6 millions) et Microsoft (5,3 millions). Des chiffres qui démontrent la popularité de YouTube en France avant même sa localisation en français.

Selon Delphine Gatignol, directeur du développement pour comScore France, l'étude montre de façon claire "que les internautes français passent une plus grande partie de leur temps de connexion à regarder de la vidéo en streaming que ceux des autres pays étudiés" (Etats-Unis, Allemagne et Royaume-Uni).

L'étude montre que 79% des internautes français (âgés de 15 ans et plus et ayant accès à un ordinateur au travail ou à la maison) ont regardé de la vidéo en streaming en avril, contre 76% aux Etats-Unis, 80% au Royaume-Uni et 70% en Allemagne. Pour Delphine Gatignol, si huit internautes sur dix regardent de la vidéo en streaming en France, cela indique que "ce type d'usage devient l'un des usages fondamentaux d'Internet, au même titre que la recherche d'information, le courrier électronique ou l'achat en ligne".

Selon comScore, le spectateur français de vidéo en streaming s'est connecté en moyenne 64 fois en avril, contre 80 fois pour le spectateur du Royaume-Uni et 62 fois pour le spectateur allemand. Aux Etats-Unis, l'amateur de streaming s'est connecté en moyenne 65 fois durant le même mois.

Kewego s'internationalise
Kewego, plate-forme de contenus créés par les utilisateurs, qui opère en marque blanche pour les sites de chaînes de télévision ou, comme wideo.fr,TV Alsace,TV7 Bordeaux ou les sites Internet thématiques sports.fr, senior-planet.fr, etc. a ouvert des filiales en Espagne, Allemagne, Royaume-Uni. "Nous sommes désormais partenaires de près de 80 plates-formes, dont la moitié hors de France", indique Michel Meyer, fondateur de Kewego. Par ailleurs, Kewego multiplie les accords avec des producteurs et des chaînes, pour proposer à l'ensemble des plates-formes partenaires leurs programmes. Les accords signé concernent notamment les séries courtes de M6, Caméra Café, Kameloot, des interviews de stars de la chaîne Trace TV, de sportifs de l'Equipe TV...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :