Lear accepte l'offre d'achat de Carl Icahn pour 5,3 milliards de dollars, dette comprise

 |   |  200  mots
Après examen du projet de reprise déposé en début de semaine par l'homme d'affaires Carl Icahn, la direction de l'équipementier automobile américain a décidé d'accepter l'offre. Dette comprise, l'opération valorise Lear à 5,3 milliards de dollars, soit près de 4 milliards d'euros.

Lear a dit oui à Carl Icahn. Le fabricant américain de pièces détachées pour automobiles a accepté vendredi l'offre de reprise déposée en début de semaine par l'homme d'affaires pour un montant de 2,3 milliards de dollars, soit un peu plus de 1,77 milliard d'euros.

Cette opération lancée par American Real Estate Partners (Arep), le holding contrôlé par le milliardaire Carl Icahn,
prévoit le versement en numéraire de 36 dollars par action Lear. Par ailleurs, il s'engage reprendre également la dette de l'équipementier, valorisant donc ce dernier à 5,3 milliards de dollars au total.

La finalisation est attendue pour le deuxième trimestre de cette année, précise le communiqué émis par Lear. Parmi les premiers fournisseurs mondiaux d'intérieurs pour habitacles d'automobiles, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 17,8 milliards de dollars en 2006. Fondé en 1917, l'équipementier emploie aujourd'hui 104.000 personnes sur 275 sites répartis dans 33 pays.

Par ailleurs, Carl Icahn, l'un des "raiders" les plus connus de la finance américaine, avait fait part la semaine dernière de son intention de rentrer au Conseil d'administration du groupe de télécommunications Motorola après en avoir acquis 1,39% du capital.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :