Les marchés européens sereins mais prudents après le premier tour

 |   |  315  mots
Les résultats du premier tour de l'élection présidentielle n'ont affecté ni le marché des changes ni celui des actions. Les investisseurs devraient toutefois rester prudents jusqu'aux législatives, à la mi-juin.

Les marchés européens ont accueilli sereinement les résultats du premier tour de l'élection présidentielle, que ce soit sur les changes ou les actions. Après avoir frôlé son record historique face au dollar la semaine dernière, l'euro s'est certes replié légèrement, mais les cambistes s'attendent à une nouvelle poussée de la devise dans les prochains jours, sans qu'aucune de ces évolutions ne soit liée au scrutin électoral français. Les deux candidats en lice pour le second tour ont pourtant pris des positions tranchées, tant sur le niveau de l'euro que sur la nature de l'intervention de la BCE, banque centrale européenne.

Chacun de leur côté, Ségolène Royal comme Nicolas Sarkozy dénoncent en effet l'euro fort, qui pénalise trop les exportations françaises et donc la croissance. Par ailleurs, ils estiment tous deux que la BCE encourage ce mouvement par ses hausses de taux d'intérêt. Et ils souhaiteraient plus judicieux que celle-ci se focalise moins sur la lutte contre l'inflation (aujourd'hui très modérée en Europe) et soutienne d'avantage la croissance et l'emploi.

Les Bourses européennes ont-elles aussi peu réagi aux résultats du premier tour. Si la plupart ont affiché un repli, ces baisses s'expliquent avant tout par une pause normale après les fortes hausses des dernières séances. Les investisseurs devraient cependant rester prudents d'ici au résultat des législatives à la mi-juin, compte tenu de l'incertitude politique française. Déjà, "depuis le début de décembre 2006, les investisseurs ont montré une nette préférence pour le Dax (indice de la Bourse de Francfort) qui a progressé de 16% sur la période alors que le CAC-40 n'a progressé que de 10,9% sur la période", font remarquer les analystes de la Société Générale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :