Peugeot pourrait s'associer à Mitsubishi en Russie

Mitsubishi Motors va bientôt annoncer son intention de construire une usine en Russie, sans doute en partenariat avec Peugeot. L'accord, en cours de finalisation avec Peugeot, prévoit une participation capitalistique du constructeur automobile français dans le projet.

Mitsubishi Motors va bientôt annoncer son intention de construire une usine en Russie, sans doute en partenariat avec Peugeot, rapporte ce mercredi le Nikkei sans citer ses sources. L'accord, en cours de finalisation avec Peugeot, prévoit une participation capitalistique du constructeur automobile français dans le projet. Chez Peugeot on ne commente pas l'information mais selon certains cettes hypothèse est à prendre au sérieux.

Mitsubishi Motors, qui avait fait parvenir en décembre 2006 une lettre d'intention au gouvernement russe, doit se décider d'ici la fin décembre 2007 s'il veut profiter de conditions financières avantageuses. D'après le Nikkei, le site industriel sera situé non loin de Saint-Pétersbourg et coûtera quelque 20 milliards de yens (123 millions d'euros).

L'usine produira de 20.000 à 30.000 véhicules par an, dont la voiture de sport Outlander, voire la berline Lancer.
Jusqu'à présent, le patron de Mitsubishi Motors, Osamu Masuko, avait expliqué que, si la croissance rapide du marché russe était un élément attractif, il n'était pas certain pour autant d'y installer ses propres infrastructures.

Mitsubishi a renoué avec les bénéfices lors de son dernier exercice, après trois années de pertes. De son côté, Peugeot a conclu un accord similaire avec les autorités russes au sujet d'une éventuelle usine en Russie.
La semaine dernière, le constructeur français a démenti des informations de la presse russe, selon lesquelles il avait choisi un site en Russie pour construire 80.000 voitures par an environ.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.