Ryanair prévoit une croissance ralentie en 2007/2008

 |   |  315  mots
La compagnie à bas coûts irlandaise a fait bien mieux que prévu l'an dernier avec un profit de 401,4 millions d'euros, en hausse de 33%. Pour l'exercice en cours, elle ne prévoit qu'une croissance de 5% en raison de la baisse de ses tarifs et de l'arrivée à maturité des marchés aériens pour les low-costs.

Compte tenu de l'arrivée à maturité des marchés pour les compagnie aérienne à bas coûts, Ryanair se veut très prudente pour l'exercice en cours. Elle ne prévoit qu'une croissance de 5% de ses résultats après avoir enregistré une hausse de 33% de son bénéfice net annuel 2006/2207 (clos le 31 mars).

Après avoir relevé à trois reprises ses prévisions, la compagnie à bas coûts irlandaise a finalement réalisé sur l'exercice clos fin mars un bénéfice après impôt et avant exceptionnels de 401,4 millions d'euros, contre 301,5 millions l'année précédente C'est bien meilleur qu'attendu. Les 12 analystes interrogés auparavant par Reuters tablaient en moyenne sur un résultat de 393,5 millions alors que la dernière prévision la compagnie faisait état d'un profit de 390 millions.

La compagnie aérienne a réalisé un chiffre d'affaires de 2,237 milliards d'euros en hausse de 32%, soutenu par un trafic en progression de 22% à 42,5 millions de passagers. Pour l'exercice en cours, Ryanair table sur une hausse identique du trafic, à 52 millions de passagers. Sur l'exercice 2006-2007, la facture de kérosène, qui a représenté 39% des coûts opérationnels contre 35% sur l'exercice précédent, a augmenté de 50% à 693 millions d'euros, écrit Ryanair dans son communiqué de résultats, précisant avoir couvert 90% de ses besoins en carburant pour l'exercice 2007-2008. La hausse du prix du kérosène a affecté la marge opérationnelle de la compagnie aérienne, qui a baissé de 1 point à 21%.
.
Ryanair, qui compte 134 Boeing 737-800, va renforcer cette année sa flotte de 30 appareils. La compagnie va également ouvrir "au moins" trois nouvelles bases, notamment à Duesseldorf-Niederrhein en Allemagne et àBristol au Royaume-Uni. Ryanair, dont la trésorerie atteignait 2,2 milliards d'euros fin mars, précise prévoir de lancer le 7 juin, jeudi, la mise en oeuvre de son plan de rachat et d'annulation d'actions de 300 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :