Résultat en hausse pour la banque néerlandaise ABN Amro

 |   |  284  mots
Le groupe va consacrer un milliard d'euros à des rachats d'actions. Italie, Brésil et Asie devraient tirer la croissance en 2007.

La banque néerlandaise ABN Amro a annoncé un résultat net en hausse de 7,6 %, en même temps qu'un vaste plan de rachat d'actions, les deux annonces étant intimement liées. La banque a en effet vu ses résultats gonfler après l'acquisition de la banque italienne Antonveneta.

Le résultat net de la banque batave s'élève à 4,715 milliards d'euros, là où les analystes anticipaient 4,54 milliards d'euros. Le résultat opérationnel a par ailleurs progressé plus rapidement que le résultat net, le groupe ayant été contraint de renforcer ses réserves obligatoires après le rachat d'Antonveneta, et avec le développement de ses activités de prêt.

ABN Amro prévoit de consacrer un milliard d'euros à des rachats d'action d'ici la fin juin.

Le président du comité de direction du groupe a indiqué que la réduction des coûts demeurait une priorité, et que la croissance devrait continuer d'être forte en Italie, en Asie et au Brésil.

Et après deux années de restructuration continue, mouvementée par les acquisitions et les cessions, "2007 devrait être une année de résultats" assure le groupe. La réorganisation des participations de la société pourrait néanmoins jouer les prolongations : le groupe détient 8,6 % de la banque italienne Capitalia, qui fait l'objet de convoitises. ABN s'est d'ailleurs déclaré satisfait ce matin des déclarations de la banque espagnole Santander : "s'ils sont intéressés dans l'acquisition d'une participation dans Capitalia, cela confirme que Capitalia est un bon investissement" a indiqué ABN Amro. La banque néerlandaise a a priori plus vocation à rester dans le capital qu'à se délester de sa participation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :