L'euro proche de son record absolu

 |   |  357  mots
L'euro a atteint ce matin 1,3637 dollar, un plus haut depuis le 31 décembre 2004, proche de son record absolu enregistré un jour auparavant à 1,3666 dollar pour un euro.

Nouveau record de la monnaie unique ce vendredi matin face au billet vert. L'euro a atteint un plus haut depuis le 31 décembre 2004 à 1,3637 dollar pour un euro, alors que son record absolu avait été établi le 30 décembre 2004, à 1,3666 dollar pour un euro.

Le haut niveau de l'euro ne justifie pas d'"être excessivement concerné", a estimé le président de l'eurogroupe Jean-Claude Juncker, aujourd'hui à son arrivée à la réunion des ministres des Finances de la zone euro à Berlin. "L'euro s'est apprécié non pas d'une façon brutale mais d'une façon lente", a expliqué Jean-Claude Juncker, qui est Premier ministre et ministre des Finances du Luxembourg.

Cette hausse de l'euro est en partie due aux perspectives d'augmentation du taux directeur de la BCE, qui renchérira le loyer de l'argent. Dans un entretien accordé au Handelsblatt publié ce matin, un des poids lourds de la Banque centrale européenne (BCE), le président de la Buba, la Bundesbank, Axel Weber, conforte les attentes d'une nouvelle hausse de taux en zone euro en mettant en garde contre les risques inflationnistes.

"Je ne crois pas que nous devons donner le signal de la fin de l'alerte monétaire dans la situation actuelle", affirme le président de la Banque centrale allemande, membre du conseil des gouverneurs de la BCE. "Nous devons surveiller de près les risques inflationnistes à moyen terme et agir en cas de nécessité", ajoute-t-il.

Axel Weber parie sur une résurgence des tensions sur les prix aussi bien dans la zone euro qu'en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. La BCE a laissé début avril son taux directeur inchangé à 3,75%, mais le président de l'institut monétaire, Jean-Claude Trichet, a clairement fait comprendre qu'un resserrement monétaire à 4% était prévu en juin.

Le président de la Buba souligne également le risque de la grande volatilité actuelle des marchés financiers en lien avec les pratiques de carry-trade. Le carry-trade consiste à emprunter sur le marché des changes les monnaies de pays à bas taux d'intérêt, comme le yen au Japon, pour réinvestir l'argent levé dans des devises à fort taux d'intérêt.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :