Le marché salue la performance de Biomérieux au premier trimestre

 |   |  245  mots
Le groupe français, leader mondial du diagnostic in vitro a réalisé un chiffre d'affaires stable au premier trimestre 2007. Il a annoncé par ailleurs le lancement d'un test de dépistage du cancer de l'utérus.

Le groupe français de diagnostic in vitro BioMérieux a annoncé un chiffre d'affaire stable au premier trimestre de 2007 à 255,3 millions d'euros. A devises et périmètre constants, le chiffre d'affaires progresse toutefois de 6,8%. Le cash flow libre généré a également été soutenu au premier trimestre, avec une trésorerie nette positive au 31 mars après l'acquisition de la société Biomedics. Des chiffres qui ont plu aux investisseurs: à 11h30, le titre BioMérieux signait la plus forte progression des valeurs du service de règlement différé, prenant 3,53% à 63,90 euros dans un marché parisien en recul de 0,37%.

"La croissance de l'activité a été bonne, en Europe et en Amérique du Nord et plus contrastée dans les autres régions", a commenté le directeur général Stéphane Bancel, dans un communiqué. Le groupe connaît notamment un recul de ses ventes en Asie Pacifique et Amérique latine. Biomérieux maintient néanmoins son objectif "d'une croissance du chiffre d'affaires, en 2007, comprise entre 6 et 7%, à devises et périmètre constants".

Par ailleurs, le leader mondial du diagnostic in vitro a annoncé ce lundi le lancement d'un test de biologie moléculaire pour la détection du papillomavirus humain, principal responsable du cancer du col de l'utérus.
Issu de sa collaboration avec le norvégien NorChip, ce test sera disponible en France, aux Pays-Bas, en Belgique, en Suisse, en Espagne et en Autriche, puis progressivement commercialisé dans d'autres pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :