Nouveau rachat industriel en vue pour le Venezuela

Après les cimenteries, le Venezuela poursuit ses nationalisations cette fois dans l'acier. Il doit acheter à l'argentin Techint 50% du capital de sa filiale locale Sidor.

1 mn

Le Venezuela de Hugo Chavez continue à nationaliser et acquérir des sociétés. Il vient de le faire dans le ciment (auprès du français Lafrage et du suisse Holcim et batailla eface au mexicain cemex) en déboursant des centaines de millions de dollars. Il l'avait déjà fait dans le pétrole, les télécommunications ou encore les banques.

Et le le président Hugo Chavez vient d'annoncer que le gouvernement vénézuelien est entré dans la phase finale pour aboutir à un accord avec le groupe sidérurgique argentin Techint pour la nationalisation de la filiale vénézuélienne de ce dernier, Sidor.

Hugo Chavez a promulgué en mai dernier le décret de nationalisation du groupe sidérurgique Ternium-Sidor, dont le groupe argentin Techint détient 60% des actions. Le Venezuela devrait payer 1,65 milliard de dollars soit 1,1 milliard d'euros pour prendre 50% du capital, Techint en conservant 10%.

1 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.