Ralentissement de l'immobilier : perspectives en baisse pour Kaufman & Broad, l'action plonge

Les résultats du grand promoteur immobilier français ont plongé au premier semestre. Le groupe parle d'une situation du marché immobilier tricolore morose et de la frilosité des banques dans l'octroi de prêts pour acquérir un logement. Le titre a perdu plus de 17%.

"Le ralentissement sensible du marché du logement en France, plus marqué qu'anticipé au deuxième trimestre, affecte les niveaux d'activité et de résultats de Kaufman & Broad au 1er semestre 2008. Il conduit à revoir les perspectives sur l'ensemble de l'exercice": c'est la petite bombe lâché tard mercredi soir par le PDG du grand promoteur immobilier français, Guy Nafilyan. Du coup, ce jeudi, l'action a plongé de 17,06% à 27,75 euros

Le patron du groupe a précisé qu'en 2008, le chiffre d'affaires devrait baisser de 5% et le taux de marge brute se situer dans une fourchette de 18% à 20%. Déjà au premier semestre, le groupe affiche une baisse de 23% des réservations globales en valeur, plus marqué au deuxième trimestre. Le recul atteint 30% dans les logements à 594,7 millions. 2.614 réservations nettes ont été enregistrées.

Le groupe précise dans son communiqué que "cette baisse est due essentiellement au changement d'attitude des banques dans l'octroi des crédits, à la montée des taux d'intérêt et à l'attentisme des acquéreurs plus marqué au deuxième trimestre. Elle a été amplifiée conjoncturellement au 1er trimestre 2008 par le décalage du lancement de plusieurs opérations lié aux élections municipales et au 2 ème trimestre 2008 par le cumul des jours fériés au mois de mai qui a eu un impact important sur les réservations."

Kaufman indique en outre qu'au 1er semestre 2008, "43 nouveaux programmes ont été lancés représentant 2.537 logements contre 77 programmes sur la même période de 2007 représentant 4 001 logements". Une baisse de près de 45% dans le lancement de nouvelles opérations. La société reconnaît avoir "durant cette période annulé certaines opérations, qui par leur taille et leur prix ne correspondaient plus aux conditions du marché, et différé certaines autres pour en renégocier les conditions financières".

Dans le détail, sur les six premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires a reculé de 6,1% à 586 millions d'euros. Sur le logement, les recettes reculent même de 7,1% à 557 millions. La marge brute plonge de 20,8% à 116,3 millions et son taux revient de 23,5% à 19,8%. Le résultat opérationnel a presque été divisé par deux de 79,1 à 47,1 millions d'euros et par trois au niveau du résultat net, revenu de 40,7 à 11,7 millions.

Pour faire passer la pilule auprès de ses actionnaires, la direction a décidé du versement le 29 août prochain d'un deuxième acompte sur dividende 2008 fixé à 0,94 euros par action. Il entend aussi accentuer "ses efforts dans l'objectif de réduire le coût des opérations immobilières sur les postes clés que sont le foncier, la conception des projets et les coûts de
construction et de mettre à l'étude un plan de réduction des charges opérationnelles. L'ensemble des mesures engagées devraient produire leur plein effet à partir du 1 er semestre 2009."

Les résultats de Kaufman & Broad illustrent le retournement du marché immobilier qui s'amplifie en France. Selon une enquête de la Tribune il ressort que les promoteurs privés anticipent sur l'ensemble de 2008 un recul de 15 à 20 % des ventes de logements neufs, soit un volume compris entre 105.000 et 110.000. La chute de l'investissement locatif atteindrait déjà 30 % depuis le début de l'année, selon la Fédération des métiers de l'investissement locatif. Conséquence de cet effondrement, les mises en chantier de logements neufs vont baisser en 2008 et 2009 avec un impact sur l'activité économique. Les promoteurs reconnaissent déjà un ajustement sur les prix et sur les volumes. La crise financière, avec des conditions de crédit plus restrictives pour les particuliers, a fait bondir à 25% le taux de désistement. Retrouvez toute l'enquête dans votre journal La Tribune de ce jeudi.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.