Airbus commence à envoyer des tronçons d'avions vers la Chine pour assemblage

 |  | 305 mots
Lecture 1 min.
Le processus d'assemblage du premier Airbus A320 produit en Chine, destiné à Sichuan Airlines, débutera en août 2008. La livraison est prévue pour le premier semestre 2009. La cadence de production de cette chaîne doit atteindre 40 avions par mois en 2010.

Airbus, la grande filiale du groupe européen d'aéronautique, d'espace et d'armement EADS, annonce ce mardi avoir commencé le transport des premiers tronçons d'avion vers la nouvelle chaîne d'assemblage final monocouloir (famille des Airbus A320) qui sera installée à Tianjin, en Chine.

Elle fait l'objet d'une société commune détenue à 51% par Airbus et à 49% par le Consortium industriel Chinois qui réunit Tianjin Free Trade Zone (TJFTZ avec 60% de cette part chinoise), China Aviation Industry Corporation I (AVIC I, avec 20%) et China Aviation Industry Corporation II (AVIC II avec 20%).

Le processus d'assemblage du premier appareil, destiné à Sichuan Airlines, débutera en août 2008 et la livraison est prévue pour le premier semestre 2009. La cadence de production de cette chaîne doit atteindre 40 avions par mois en 2010. Ils seront destinés principalement au marché chinois où Airbus prévoit que le trafic passager va quintupler en 20 ans entraînant une demande de 2 670 avions passagers neufs.

Six bâtis, chargés d'éléments A320 en provenance des sites Européens de production d'Airbus, ont quitté l'usine de Hambourg sur une barge transportant les parties avant et arrière du fuselage, une voilure, les empennages horizontal et vertical ainsi que les mâts réacteurs. La barge transportera ces tronçons jusqu'au terminal de conteneurs tout proche du port de Hambourg où ils seront ensuite transférés sur un navire commercial à destination de Tianjin. Le transport jusqu'en Chine durera moins d'un mois.

Cité dans le communiqué, Alain Flourens, Airbus Executive Vice President pour le programme A320 souligne : "le transport de ces sous-ensembles marque une étape importante pour notre chaîne d'assemblage final en Chine. La construction du site progresse avec succès et la formation des ouvriers chinois sur nos sites de production de Toulouse et Hambourg se passe très bien".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :