Le paradis inaccessible d'Angelin Preljocaj

 |   |  295  mots
Le chorégraphe présente sa dernière création "Eldorado" au Théâtre de la Ville alors que sort en DVD un film tourné par Olivier Assayas durant les répétitions.

Retrouver chaque année Angelin Preljocaj au Théâtre de la Ville est une tradition dont on ne se lasse pas. Il y présente durant deux semaines sa dernière création, "Eldorado". En guise de mise en bouche, le chorégraphe a choisi de reprendre deux de ses classiques. Tout d'abord, "Annonciation" (1995), une variation autour de la rencontre entre la Vierge Marie et l'Archange Gabriel, duo féminin fascinant où sagesse et provocation se confrontent avec éclat. Suit un autre duo - masculin celui-ci - intitulé "Centaure" (1998). Là encore il s'agit d'une confrontation, ou plutôt d'un affrontement, d'une lutte opiniâtre pour le pouvoir. Les danseurs Yang Wang et Thomas Michaux, crânes rasés, torses nus, incarnent avec une impétuosité parfaite ces figures mi-hommes mi-chevaux dont le combat déborde d'une puissance exaltante.

Face à ces deux moments d'émotion -l'un tout en retenue, l'autre plein d'ardeur- "Eldorado" fait l'effet d'une douche froide. Si la chorégraphie est toujours aussi impeccablement ciselée, l'opacité du propos déroute. Preljocaj s'est laissé inspirer par une composition musicale pour cinq synthétiseurs de Stockhausen, l'hypnotique et complexe "Sonntags Abschied".

La déclinaison très mystique qu'il en a tirée se compose de duos et de formations groupées où les corps se déplacent en des mouvements désincarnés, presque mécaniques. Pour y voir un peu plus clair dans cette oeuvre sibylline, on recommandera le film réalisé par Olivier Assayas à partir des séances de répétitions et qui vient de paraître en DVD.

"Eldorado" à Paris au Théâtre de la Ville jusqu'au 8 mars (renseignements : 01 42 74 22 77), puis en tournée les 6 et 7 mai à Nantes et les 28 et 29 mai à Rouen.
Le DVD "El Dorado" (132 mn, 19,99 €) est édité par MK2.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :