La Bourse de Paris en forte hausse grâce à la croissance américaine

 |   |  405  mots
C'est une volte-face complète qu'a connue la Bourse de Paris aujourd'hui. Après une ouverture en demi-teinte, le marché a vivement rebondi avec la révision en forte hausse de la croissance américaine. Le CAC termine la journée sur un gain de 2,04% à 4.461 points. La plus forte hausse du CAC est signée Essilor, de 9,09% à 36,22 euros, et le repli le plus important est celui de Carrefour, de 2,23% à 33,70 euros.

Après une ouverture plutôt terne, les valeurs financières terminent la journée parmi les plus fortes hausses du CAC, tirées par le dynamisme de Crédit Agricole. La banque verte bondit de 8,93% à 14,39 euros. Les marchés saluent les bons résultats de son activité de détail et ne sanctionnent pas la baisse de 75% de son bénéfice semestriel.

Dans son sillage, Dexia gagne 6,81% à 9,41 euros, BNP Paribas 5,11% à 61,41 euros et Société Générale 4,11% à 65,60 euros.

Axa enregistre une belle progression de 5,36% à 21,61 euros. En revanche, Natixis enregistre la plus forte chute du SRD, de 3,86% à 5,47 eurtos. L'établissement a enregistré une perte de près de 1 milliard d'euros au premier semestre et les investisseurs craignent une décote sur sa future augmentation de capital.

La meilleure performance du CAC est signée Essilor, qui prend 9,09% à 36,22 euros. Le groupe a dégagé un bénéfice net en hausse de 9% sur les six premiers mois de l'année. Il a aussi lancé un plan de rachat d'actions de 65 millions d'euros.

Alcatel-Lucent poursuit sa progression entamée hier et gagne 5,46% à 4,35 euros.

On passe aux baisses et, sur le CAC, c'est Carrefour qui enregistre le plus fort repli: -2,23% à 33,70 euros. Le groupe publie ses résultats semestriels demain et les investisseurs ne sont pas optimistes.

Accor recule de 1,06% à 44,51 euros. Le résultat net du groupe hôtelier a chuté de 48% au premier semestre et il a lancé un plan d'économies.

Sur le SRD, Ipsos et Ingenico, qui ont tous deux dévoilé des performances semestrielles satisfaisantes, gagnent respectivement 4,02% à 22,74 euros et 3,84% à 19,99 euros.

En revanche, Iliad recule de 0,24% à 72,30 euros. La maison-mère de l'opérateur Free a pourtant enregistré de très bons résultats. Mais les investisseurs semblent pénaliser le fait qu'elle n'ait pas relevé ses objectifs.

Enfin, le certificat d'investissement d'Areva perd 0,38% à 691,59 euros. Le spécialiste du nucléaire a annoncé que le coût de construction de son réacteur EPR en Finlande avait augmenté de 50%

Pour finir, comme d'habitude, un détour par les marchés pétroliers et les devises: la forte révision à la hausse de la croissance américaine abaisse les craintes des investisseurs. En conséquence, les cours du pétrole reculent légèrement et le dollar se renforce. Le baril de WTI s'échange contre 117,06 euros et celui de Brent contre 115,59 dollars.

Et 1 euro vaut actuellement 1,4712 dollar.

(également disponible en vidéo sur votre site)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :