BP investit 1,9 milliard de dollars en Arkansas

La filiale américaine du groupe pétrolier britannique BP et l'américain Chesapeake Energy ont dévoilé ce mardi la création d'une société commune, dans laquelle BP va investir 1,9 milliard de dollars.

Selon les modalités du partenariat, BP America va acquérir 25% des actifs de Chesapeake dans l'Etat de l'Arkansas et va verser 1,1 milliard de dollars à Chesapeake lors de la finalisation de l'accord, puis 800 millions de dollars entre 2008 et 2009, selon un communiqué conjoint.

Ces actifs, situés sur le site de Fayetteville, représentent une production d'environ 180 millions de pieds cubes de gaz naturel. Les permis concernés portent sur une superficie de 540.000 acres (un peu moins de 2.200 km2), sur laquelle les deux groupes pensent pouvoir creuser jusqu'à 6.700 puits.

Ce n'est pas le premier accord entre les deux groupes. Ce partenariat fait suite à l'annonce, le mois dernier, de la cession par Chesapeake à BP de ses actifs de Woodford, dans le bassin d'Arkoma, pour 1,7 milliard de dollars. BP America a également pris pied sur le site de Haynesville Shale, dans le Texas, à l'occasion d'une opération dont les modalités n'ont pas été rendues publiques.

"Cette transaction, combinée à notre acquisition du site de Woodford, nous octroie une position substantielle sur deux sites très attractifs du bassin d'Arkoma", a commenté mardi le responsable de la division exploration/production de BP, Andy Inglis, cité dans le communiqué. "Avec notre position sur le site émergent de Haynesville, BP a fait une percée stratégique sur trois sites de premier plan en Amérique du nord, où les ressources représentent un volume de 1 milliard de barils équivalent pétrole pour BP", est-il ajouté.

"Cette transaction crée de la valeur pour les deux groupes", a pour sa part commenté le patron de Chesapeake, Aubrey McClendon, dans le communiqué, ajoutant que l'opération "confirme l'intérêt de nos structures de sociétés communes".

Selon ce dernier, les sociétés communes avec BP à Haynesville et Fayetteville vont apporter à Chesapeake quelque 2,5 milliards de dollars de revenus, que le groupe compte utiliser pour ses propres dépenses en forage d'ici 2010. Un autre projet de société commune est par ailleurs en cours "avec un acteur du secteur", portant sur les actifs du site de Marcellus Shale, selon Chesapeake, qui espère annoncer un accord d'ici la fin de l'année.

(Retrouvez le communiqué de BP sur cette coopération en cliquant ci-contre à droite dans la rubrique : "pour aller plus loin")

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.