L'Allemagne préparerait un plan de relance de 10 milliards d'euros

Un responsable du ministère de l'Economie dévoile ce dispositif qui comprendrait des réductions massives d'impôts et des investissements publics. Le porte-parole d'Angela Merkel dément la réalité du projet.

Le gouvernement allemand prépare pour l'automne 2008 un plan de 10 milliards d'euros pour relancer la consommation en cas de fléchissement de la croissance, a annoncé un haut responsable du ministère de l'Economie au magazine Der Spiegel à paraître demain lundi 28 juillet.

"Si le climat économique devait se refroidir, nous devrons discuter à l'automne de mesures destinées à maintenir la croissance", a déclaré à l'hebdomadaire Walther Otremba, un haut fonctionnaire membre du cabinet du ministre de l'Economie Michael Glos. Ce projet a toutefois été démenti par le porte-parole de la chancelière Angela Merkel. "De telles réflexions n'existent pas à l'heure actuelle", a assuré Ulrich Wilhelm au journal "Bild am Sonntag".

Ces mesures passeraient notamment par des réductions massives d'impôts destinées à relancer la consommation des ménages, ainsi que par des investissements publics supplémentaires, a détaillé M. Otremba, suivant une logique qualifiée par le Spiegel de très "keynésienne".

Pour l'heure, ce projet imaginé par le ministre conservateur de l'Economie se heurte à l'opposition de son collègue social-démocrate des Finances, Peer Steinbrück, mais les services de M. Glos considèrent que le SPD changera certainement d'avis en cas de menace effective sur la croissance, selon l'influent magazine.

L'économie allemande a accusé récemment plusieurs coups durs, comme les reculs des entrées de commandes et de la production, ainsi qu'une forte dégradation du moral des chefs d'entreprise en juillet. Le patron de l'Institut de conjoncture de Cologne (IW), Michael Hüther, a récemment pronostiqué que 2009 marquerait la fin de la reprise économique en Allemagne.

Dans la dernière édition du Spiegel, l'économiste Bert Rürup, qui préside un comité de conseillers économiques du gouvernement, va dans le même sens: "étant donné le bon niveau des carnets de commande, une récession en Allemagne est plutôt improbable, mais elle n'est pas totalement exclue".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.