Les "big three" appellent Washington à l'aide

 |   |  368  mots
Ford, GM et Chrysler, en difficulté, demandent un déblocage des prêts à taux préférentiel prévus l'an dernier avant l'élection présidentielle. L'enveloppe, prévue à 25 milliards de dollars, pourrait grimper jusqu'à 50 milliards.

Les trois constructeurs automobiles américains GM, Ford et Chrysler pressent l'administration Bush et le Congrès pour obtenir un soutien financier rapide, qui doit les aider à faire face à leurs difficultés, ont rapporté plusieurs quotidiens économiques samedi. Selon le Financial Times, les "Big Three" de Detroit souhaitent un déblocage avant les élections présidentielles de novembre des 25 milliards de dollars de prêts à taux préférentiel votés par le Congrès lors d'une loi sur l'énergie en décembre dernier, et destinés à soutenir le secteur dans la transformation de la production vers plus de modèles économes en carburant.

La somme de 25 milliards de dollars n'est pas jugée suffisante par GM, Ford et Chrysler, croit pour sa part savoir le Wall Street Journal, selon qui les trois constructeurs cherchent à faire passer l'enveloppe de financements alloués au secteur à 40-50 milliards de dollars.

La mobilisation des "Big Three" pour obtenir ces financements tient à leur difficulté à se restructurer dans un marché automobile rongé par le ralentissement économique, résultant in fine dans une consommation élevée de trésorerie.

Cette équation inquiète la communauté financière depuis plusieurs mois. Notamment, les principales agences de notations financières ont dégradé les notes des trois constructeurs à plusieurs reprises, les plaçant en investissements à risques, en raison de leurs besoins en numéraire.

GM a dévoilé un nouveau plan d'économies en juillet destiné à dégager 15 milliards de dollars, qui doit lui apporter les liquidités nécessaires en 2009. Selon le marché, les marges de manoeuvre de Ford sont plus limitées pour mettre au point un plan similaire, le groupe ayant déjà mis en oeuvre un plan d'économies d'envergure en 2006.

Quant à Chrysler, qui n'est plus une société cotée en Bourse depuis son rachat par le fonds Cerberus l'été dernier, il n'a pas donné d'indications sur sa situation financière.

Les "Big Three" font régulièrement moins bien que les performances globales du marché, avec des ventes mensuelles aux Etats-Unis plus mauvaises que la moyenne du secteur. GM et Ford ont tous deux creusé leurs pertes au deuxième trimestre, à respectivement 15,5 milliards et de 8,7 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :