Le commerce mondial croit moins vite

Il ne devrait augmenter que de 4,5% cette année après 5,5% l'an passé, selon l'OMC. L'impact de la crise des "subprime" n'a pas pesé fortement parmi certains pays en développement.

Le commerce mondial pourrait n'augmenter que de 4,5% en 2008, ce qui constituerait son rythme le plus lent en six ans selon l'Organisation mondiale du commerce (OMC). En 2007, il a progressé de 5,5% et l'année précédente de 8,5%, a ajouté l'OMC.

Selon les prévisions de l'organisation genevoise, qui se fondent sur les projections du Fonds monétaire international (FMI) et des Nations Unies, la croissance rapide du commerce de certains pays va un peu plus que compenser le ralentissement économique aux Etats-Unis et en Europe. La vigueur de l'envolée des prix des matières premières et le relatif rééquilibrage des exportations vers d'autres économies que celles du monde développé ont bénéficié à quelques pays en développement.

L'impact sur le commerce de la crise financière internationale provoquée par les crédits "subprime" américains est toutefois difficilement évaluable. Le FMI table sur une croissance de la production mondiale de 2,6% cette année. Les principaux marchés développés devraient croître de seulement 1,1% et les Ped de plus de 5%.

"La période est incertaine et troublée pour l'économie mondiale", a commenté le directeur général de l'OMC, Pascal Lamy dans un communiqué. "A ce stade, le bouleversement sur le marché financier, le rebond significatif des prix et le ralentissement des économies développées n'ont pas encore conduit à une perturbation du commerce", a-t-il dit. Mais Pascal Lamy estime que les pressions protectionnistes apparaissent et qu'il est nécessaire de renforcer le système commercial international avec des règles transparentes, prévisibles et équitables. Une conclusion du cycle commercial de Doha sur la libéralisation des échanges serait la meilleure façon d'y parvenir, a-t-il dit.

Parmi les Pays en développement, la part dans les échanges mondiaux a atteint un niveau record de 34% en 2007. Cette année, ces pays et ceux de la Communauté des Etats indépendants (Russie et anciennes républiques soviétiques) devraient contribuer à plus de la moitié de la croissance des importations mondiales, estime l'OMC.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.