L'année 2007 a été historiquement faible pour les accidents d'avions

 |   |  317  mots
Les derniers chiffres de l'aviation civile sur les accidents font ressortir un bilan très favorable en 2007 avec 136 accidents, soit 28 de moins qu'en 2006. L'Europe reste le continent le plus sûr en terme de trafic aérien.

Pour tous les phobiques de l'avion, les derniers chiffres de l'aviation civile sur les accidents devraient pouvoir les rassurer. D'après le Bureau d'archives des accidents aéronautiques (BAAA), basé à Genève, l'aviation civile a connu en 2007 son plus faible nombre d'accidents depuis 1963 avec 136 accidents. Un bilan très favorable au regard de 2006 qui avait déjà été une bonne année, avec 164 accidents.

Le nombre de victimes passe ainsi sous la barre du millier à 965 morts, en baisse de 25% par rapport à l'année précédente, a précisé le directeur du BAAA Ronan Hubert dans un communiqué.

Dans le détail, trente-trois accidents de 2007 concernaient des vols de ligne, 25 des vols cargo et 17 des vols charter. Géographiquement, 32% des accidents se sont produits en Amérique du Nord (34 aux Etats-Unis et 10 au Canada), 23% en Asie (dont 5 en Indonésie), 14% en Afrique (dont 8 dans la République Démocratique du Congo), 10% en Amérique du Sud (dont 5 en Colombie), 10% en Europe, 9% en Amérique centrale et 1% en Océanie.

L'Europe reste largement épargnée avec "aucun accident majeur" relevé en 2007, "ce qui tend à confirmer que ce continent demeure parmi les plus sûrs", souligne le BAAA.

L'accident le plus meurtrier de l'année a fait 199 morts lors de la chute d'un Airbus A320 de TAM Brasil à Sao Paulo le 17 juillet dernier.Viennent ensuite la chute d'un Boeing 737-800 de Kenya Airways le 5 mai à Douala (114 morts), et le crash d'un Boeing 737-400 d'Adamair le 1er janvier au large de la ville indonésienne d'Ujung Pandang (102 morts).

Pour le bilan des constructeurs, le BAAA recense huit Boeing 737 perdus en 2007 lors d'accidents, contre quatre avions du constructeur européen Airbus (un A300, deux A320 et un A340). Le BAAA a comptabilisé également la perte de 12 Antonov, 17 Beechcraft, 6 Canadair, 24 Cessna (19 turbopropulseurs et un jet), 9 De Haviland Canada, 3 Douglas, 4 Embraer, 2 Learjet, 2 Illiouchine, 6 Let, 2 Lockheed, 3 McDonnell, 6 Piper, 5 Rockwell, un Tupolev et un Yakovlev.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :