L'activité de Belgacom recule pour la deuxième année consécutive

 |  | 418 mots
Lecture 2 min.
Chiffre d'affaires en baisse, idem pour les bénéfices. Voici les résultats que l'opérateur télécom Belgacom vient de publier ce vendredi. Ces chiffres, inférieurs aux attentes, traduisent les difficultés du groupe à faire face à la concurrence et à la régulation.

Des analystes interrogés par Thomson Financial News tablaient sur un bénéfice net d'au moins 960 millions pour Belgacom. Mais ce dernier, vient d'annoncer ce vendredi un bénéfice de 958 millions d'euros. Inférieur aux attentes donc et en repli de 1,5%.

Le groupe fait état d'un chiffre d'affaires en très légère baisse de 0,5% mais c'est la deuxième année de suite que le groupe subit un repli de son activité. Et Belgacom ne prévoit pas mieux pour 2008. Il a en effet prévenu qu'il s'attendait à une nouvelle baisse en 2008, pouvant aller jusqu'à 1%.

Les résultats du groupe "ont malheureusement subi l'impact de la réglementation en 2007", indique Belgacom dans son communiqué.

Dans la téléphonie mobile, où Belgacom est présent avec sa filiale Proximus, la Commission européenne a imposé à l'été 2007 une baisse des tarifs d'itinérance ("roaming") pour les appels passés ou reçus à l'étranger. Le régulateur belge du secteur (IBPT) a imposé de son côté une réduction des tarifs de terminaison mobile, facturés par l'opérateur d'un client appelé à l'opérateur du client qui appelle quand leurs réseaux sont différents. Le groupe bataille actuellement avec le régulateur belge, qui veut le forcer à ouvrir à la concurrence son réseau à très haut débit VSDL.

L'IBPT a reçu début janvier le soutien de la Commission européenne, qui espère ainsi faire baisser les prix d'accès au haut débit, nettement plus élevés en Belgique que dans les pays voisins. Mais Belgacom refuse, estimant avoir pris un risque industriel en investissant plusieurs centaines de millions d'euros depuis 2003 dans son réseau VSDL, et faisant valoir qu'en Flandre (Nord du pays) le câblo-opérateur Telenet détient un quasi-monopole.

Belgacom compte sur le VSDL pour se développer sur le créneau de la télévision. En 2007, le nombre de clients Belgacom TV a doublé à 305.319 abonnés. La filiale de téléphonie mobile Proximus a quant à elle gagné près de 309.000 nouveau clients, à 4,62 millions.

Belgacom compte reverser à ses actionnaires au titre de l'exercice 2007 un dividende de 1,68 euro par action, en hausse de 5% par rapport à l'année précédente, qui s'ajoutera à un dividende intérimaire de 0,50 euro déjà payé en fin d'année.

Ces chiffres causent une très légère déception sur les marchés. Le titre perdait 0,19% à l'ouverture de la Bourse de Bruxelles et s'échangeait à 31,46 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :