La croissance britannique a crû de 3% en 2007

 |   |  260  mots
La croissance britannique a finalement été de 3% en 2007, selon l'Office national des statistiques. La confiance des consommateurs est à son plus bas depuis 1995.

L'Office des statistiques nationales (ONS) a revu en légère baisse, de 0,1% à 3% la croissance britannique en 2007. La croissance britannique a finalement été de 3% en 2007. Le secteur des services, qui représente 74% de l'économie britannique, grâce notamment aux grandes banques d'affaires de la City, a enregistré une croissance de 3,4% sur un an, l'Industrie de 0,7% et l'agriculture de 2,8%.

Ces chiffres sans grande surprise ont été ternis par la publication du baromètre mensuel du prêteur immobilier Nationwide sur les prix immobiliers, qui a fait ressortir une baisse de 0,6% en mars par rapport à février, qui constitue le cinquième repli mensuel consécutif. C'est la plus longue période de baisse enregistrée par le baromètre depuis l'éclatement de la bulle immobilière au début des années 1990, a relevé Peter Newland, économiste chez Lehman Brothers.

A cette mauvaise nouvelle s'est ajouté un nouveau repli du baromètre de l'institut GFK sur la confiance des consommateurs britanniques tombé à -19 points en mars, soit son niveau le plus bas depuis 1995. Du coup, Peter Newland s'est dit conforté dans sa prévision d'une croissance britannique inférieure à 2% cette année et proche de 1% l'année prochaine, ainsi que d'une baisse de 8% des prix des logements dans les deux ans qui viennent. Le gouvernement britannique table sur une croissance de 1,75 à 2,25% cette année, et de 2,25 à 2,75% en 2009.

Le déficit des comptes courants de la Grande-Bretagne a par ailleurs atteint 57,8 milliards de livres (74 milliards d'euros) en 2007, soit 4,2% du produit intérieur brut (PIB), selon l'Office des statistiques nationales (ONS).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :