Perturbations dans les aéroports allemands, lundi 28 juillet

Ces difficultés sont engendrées par une grève à la Lufthansa. Le mouvement a été voté par 90% des salariés. Il débute dimanche à minuit.

Les aéroports allemands devraient être perturbé, demain lundi 28 juillet, en raison avec la grève pour le pouvoir d'achat du personnel au sol et du personnel naviguant de la Lufthansa. Le mouvement é été voté vendredi 25 juillet par plus de 90% des salariés de la compagnie aérienne. Il doit commencer dimanche à minuit pour une durée illimitée. C'est la première grève à la Lufthansa depuis 13 ans.

Les dix principaux aéroports allemands (Francfort, Munich, Berlin, Hambourg, Düsseldorf, Stuttgart, Nuremberg, Hanovre, Leipzig et Brême) seront affectés, a précisé le syndicat Verdi, qui regroupe les salariés de la Lufthansa. Les responsables du syndicat ont précisé que la grève concernerait tous les secteurs, de la restauration au fret en passant par la maintenance et la préparation. Cependant, les points de débrayage n'ont pas été révélés à l'avance pour que les compagnies aériennes ne puissent s'organiser pour réduire l'impact du mouvement.

Le nombre de vols intérieurs et internationaux annulés sera décidé en fonction du suivi de la grève, a annoncé la compagnie aérienne. Elle a dit espérer compter sur le personnel non gréviste pour limiter l'impact du mouvement.

Verdi réclame une hausse annuelle des salaires de 9,8%. La Lufthansa, propose 6,7% sur 21 mois et un prime exceptionnelle. Les discussions ont été rompues le 10 juillet. En cette période d'inflation à la hausse, plusieurs syndicats de salariés demandent un effort sur les salaires après les restrictions de ces dernières années.

Verdi serait prêt à reprendre les pourparlers si la Lufthansa revoit sa proposition à la hausse, a fait savoir Erhard Ott, négociateur en chef de Verdi. "Nous devons faire tout ce que nous pouvons pour éviter cette grève", a déclaré Klaus Lippold, parlementaire chrétien-démocrate spécialiste des transports. "Non seulement pour sauver la période des vacances mais pour prévenir les dégâts pour le secteur du transport aérien en Allemagne." Rainer Wend, expert économique au parlement pour les sociaux-démocrates, s'est également prononcé contre la grève. "Même si on doit accepter la grève comme instrument dans un conflit du travail, il reste malheureux que des vacanciers voyageurs soient touchés par la grève plus que les opposants au syndicat", a déclaré Rainer Wend au Welt am Sonntag.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.