Plombée par les valeurs immobilières et financières, la Bourse de Paris termine sous les 4.600 points

Nouvelle baisse à la Bourse de Paris ce jeudi. Le CAC 40 cède ce soir 0,59% sous les 4.600 points, à 4.591 points. La séance a été marquée par le plongeon de 17% du titre Kaufman and Broad.

Nouvelle baisse à la Bourse de Paris. Le CAC 40 cède ce soir 0,59% sous les 4.600 points, à 4.591 points précisément.

L'événement le plus marquant de la séance de ce jeudi s'est produit sur lle SRD, avec le plongeon aujourd'hui du titre Kaufman and Broad de 17,06% à 27,75 euros. Le promoteur immobilier a annoncé une chute de 71% de son bénéfice net au premier semestre 2007-2008. Il a également revu ses perspectives annuelles à la baisse en raison de la morosité du marché immobilier français. Du coup, les autres valeurs du secteur sont également mal orientées. Nexity recule de 7,41% à 20,11 euros. Klepierre cède 3,28% à 33,53 euros. De son côté, Unibail-Rodamco côté sur le CAC perd 2,63% à 151euros60. Le titre pâtit en outre d'un abaissement de recommandation de la part d'UBS.

Sur le CAC 40, le secteur bancaire a été de nouveau attaqué. Dexia signe ainsi la plus forte baisse de l'indice parisien. Le titre chute de 6,14% à 12,38 euros. Le marché s'inquiète au sujet de la filiale américaine de Dexia, le réhausseur de crédit FSA qui pourrait être en difficultés. Pour les autres valeurs du secteur, BNP Paribas descend de 2,39% à 60,26 euros. Même tendance pour la Société générale avec un recul de 2,66% à 56,58 euros. Le Crédit Agricole limite la casse avec une érosion de 0,97% à 13,18 euros.

Les valeurs technologiques sont aussi à la peine. Alcatel-Lucent recule de 3,3% à 4,24 euros. ST Microélectronics cède 2,28% à 7,22 euros.

Le secteur automobile est également mal orienté après une dégradation d'objectif de cours de la part de CA Chevreux. Peugeot cède 2,65% à 35,55 euros. Renault recule de 1,31% à 56,14 euros et Michelin de 0,77% à 48,59 euros.

Mauvaise journée aussi pour EADS. Le titre termine ce soir en baisse de 2,5% à 13,21 euros. Le marché s'inquiète d'une remise en cause du contrat géant d'avions ravitailleurs remporté auprès du Pentagone.

De son côté, France Télécom recule de 1,07% à 17,95 euros. Le groupe a réaffirmé dans un communiqué discuter du lancement d'une offre formelle sur l'opérateur scandinave Teliasonera.

Du côté des hausses, le fabricant de tubes pour l'industrie pétrolière Vallourec a tenu toute la journée la tête du CAC et termine en forte progression : +6,14% à 212,60 euros. Morgan Stanley a relevé son objectif de cours sur le titre.

Belle progression aussi pour Arcelor Mittal. Le titre gagne 4,02% à 65,36 euros dans un contexte de prix élevés des métaux.

Le secteur énergétique a également eu la faveur des investisseurs. EDF progresse ainsi de 1,48% à 63,39 euros. Gaz de France gagne 1,03% à 42,80 euros. Son partenaire Suez avec il doit bientôt fusionner est lui en légère baisse de 0,31% à 44,86 euros.

Enfin, sur les marchés pétroliers, les cours de l'or noir sont en baisse ce soir. Le baril WTI s'échange à 133,20 dollars à new York et le baril de Brent de la Mer du Nord est à 133,10 dollars à Londres.

Sur les changes, 1 euro vaut 1,5490 dollar.

(également disponible en vidéo sur votre site).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.