Sacyr Vallehermoso résiste à la crise immobilière espagnole

 |   |  223  mots
Le groupe de BTP et d'immobillier voit son bénéfice net semestriel reculer de 3,5% et son chiffre d'affaires progresser de 13,5%. Le groupe se veut confiant malgré des conditions de marché extrêmement difficiles.

Alors que son compatriote Colonial affiche d'importantes pertes, le groupe espagnol de BTP et immobilier Sacyr Vallehermoso, qui s'est illustré en France en tentant sans succès de prendre le contrôle d'Eiffage, résiste mieux à la crise qui secoue le secteur depuis plusieurs mois. Il a ainsi dégagé au premier semestre un bénéfice net certes en repli, mais limité de 3,5% sur un an à 415,5 millions d'euros (Retrouvez le communiqué de Sacyr Vallehermoso sur ce résultat en cliquant ci-contre à droite dans la rubrique : "pour aller plus loin").

De janvier à juin, le chiffre d'affaires de Sacyr Vallehermoso a, lui, progressé de 13,5% à 2,9 milliards d'euros. Dans le détail de l'activité, la construction a représenté 58,8% du total du chiffre d'affaires consolidé. Au total, 81,5% du chiffre d'affaires a été généré en Espagne et 18,5% à l'étranger, principalement au Portugal et au Chili.

Concernant le marché immobilier, Sacyr explique que le système "financier espagnol, et la hausse des taux d'intérêt, a entraîné un durcissement des conditions d'accès au crédit pour les acheteurs potentiels de logement".

"Ceci provoque un ralentissement des ventes plus accentué que prévu initialement", indique Sacyr qui se veut toutefois confiant : le groupe "saura s'adapter à l'actuelle situation du marché, en lançant des produits et des promotions en accord avec les besoins des clients".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :