L'indien Reliance prêt à s'offrir une part des studios DreamWorks

Le groupe indien de télécommunications pourrait investir jusqu'à 600 millions de dollars dans les studios fondés par Steven Spielberg afin qu'ils retrouvent leur indépendance.

Le groupe indien de télécommunications Reliance ADA Group devrait investir de 500 à 600 millions de dollars (de 320 à 385 millions d'euros) dans DreamWorks SKG, pour aider les studios fondés par Steven Spielberg à retrouver leur indépendance, croit savoir le Wall Street Journal (WSJ).

DreamWorks est détenu depuis 2006 par le groupe de médias Viacom, mais Steven Spielberg et son partenaire David Geffen comptent reprendre leur liberté dès que leur contrat leur permettrait. La séparation pourrait intervenir dans le courant de cette année.

L'accord avec Reliance verrait le groupe indien prendre "une participation importante" dans le nouveau DreamWorks indépendant, ajoute le quotidien économique, qui cite des "personnes proches du dossier". Après le divorce avec Viacom, DreamWorks SKG conserverait son nom actuel, mais devrait renoncer aux droits des films produits pendant la courte période passée dans le giron du groupe de médias.

Outre l'apport de Reliance, DreamWorks aurait besoin de lever quelque 500 millions de dollars supplémentaires, de quoi financer une demi-douzaine de films par an, ajoute le Wall Street Journal.

DreamWorks est spécialisée dans la réalisation de films "classiques", tels que "Il faut sauver le soldat Ryan". Son ancienne division spécialisée dans les dessins animés, DreamWorks Animation SKG, qui est l'auteur de grands succès du box-office comme "Shrek" et "Kung-Fu Panda" (qui doit sortir prochainement dans les salles en France, ndlr), est géré de manière indépendante et ses productions continueront à être distribuées par Paramount, les studios du groupe Viacom.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.