La Bourse de Paris replonge dans le rouge, après les mauvais chiffres américains

 |   |  361  mots
Après avoir été orientée dans le vert une bonne partie de la journée, la Bourse de Paris a plongé en fin d'après-midi ce mercredi après la publication de l'indice ISM du secteur industriel aux Etats-Unis. Ce dernier s'est fortement contracté au mois de décembre. A Paris, le CAC 40 clôture donc sa première séance de l'année 2008 en forte baisse de 1,14% à 5.550 points.

Dans cette séance très morose, une valeur a vraiment réussi à sortir son épingle du jeu. Il s'agit d'Aéroports de Paris. Le titre a bondi de 10,30% à 77,21 euros, après l'arrivée à son capital de Vinci. Ce dernier s'est offert 3,3% d'ADP pour près de 230 millions d'euros. Toutefois, le groupe ne souhaite ni monter au capital, ni demander un siège au conseil d'administration. Vinci attend de savoir si l'Etat, principal actionnaire d'ADP, compte privatiser la société. Ce qui n'est pas d'actualité, a indiqué ce matin Bercy. Du coup, le titre Vinci est en forte baisse et perd 4,24% à 48,50 euros. Vinci entraîne à la baisse tout le secteur de la construction et des matériaux de construction. Bouygues recule de 3,66% à 54,91 euros, le cimentier Lafarge de 2,89% à 120,90 euros, Saint-Gobain de 2,57% à 62,83 euros, et Imerys de 4,03% à 53,97 euros.

Le secteur automobile est également dans le rouge malgré la forte progression de 21,2% des immatriculations au mois de décembre en France. PSA cède 1,13% à 51,26 euros alors que ses ventes ont progressé de 10,5%. Renault perd 1,30% à 95,74 euros malgré une hausse de ses ventes de 10,2% le mois dernier. Dans leur sillage, Michelin cède 2,02% à 76,91 euros.

Très nets reculs aussi pour Cap Gemini, de 2,58% à 41,89 euros, et pour EADS de 2,19% à 21,35 euros.

Sur le SRD, à noter la dégringolade de l'éditeur de jeux Ubisoft, sous l'effet de prises de bénéfices. Le titre recule de 7,13% à 64,51 euros. Mais, sur l'ensemble de l'année 2007, le titre a pris plus de 170%.

Les hausses sont très rares sur le CAC. Air Liquide gagne 0,57% à 102,38 euros et Pernod Ricard 0,43% à 158,78 euros.

L'équipementier Alcatel Lucent a repris un peu de couleurs, après avoir perdu près de 55% de sa valeur en 2007. Le titre gagne 0,2% à 4,96 euros.

Les cours du pétrole repartent à la hausse à cause d'un regain de violence au Nigeria. Le Brent vient de franchir un nouveau record historique à 97,05 dollars le baril. Celui de WTI vaut 99 dollars.

L'euro regagne du terrain face au dollar à 1,4736 dollar, le marché anticipe une nouvelle baisse des taux de la Réserve fédérale américaine. Du coup, l'once d'or a pulvérisé son record de 1980 en atteignant 859,20 dollars.

(également disponible en vidéo sur votre site)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :