Baroin Speak English not

 |   |  319  mots
François Baroin et George Osborne: sorry, but you say what?
François Baroin et George Osborne: "sorry, but you say what?"
François Baroin, le ministre de l'économie, était à Londres ce mercredi. Mais ne parlant pas anglais, la conversation a été limitée.

Il y a des choses qui laissent pantois. François Baroin était ce mercredi à Londres pour rencontrer son homologue britannique George Osborne. Mais la conversation pendant le déjeuner avec le chancelier de l'Echiquier, qui n'est déjà pas d'un naturel particulièrement aimable, a dû être quelque peu froide. François Baroin ne parle pas anglais et George Osborne, cela va sans dire, ne parle pas français. Ils ont donc eu recours à des interprètes.

Le contraste est particulièrement dur après la "reine" Christine Lagarde, qui était adorée par les anglo-saxons pour son anglais parfait. Et cela pose quand même quelques questions: à l'heure de la crise de la zone euro, avec des négociations qui se déroulent entre 17 partenaires, dans quelle langue se passent les tractations? Les préparations pour le sommet du G20 à venir vont-elles avoir lieu en français? Malheureusement pas. Et ce n'est pas Nicolas Sarkozy qui aidera son ministre: le président de la République ne parle pas non plus la langue de Shakespeare.

Le Petit Journal avait posé une question dans un anglais à couper au couteau à François Baroin (voir la très drôle vidéo ici). Il s'en était sorti sur une boutade: "on prendra des cours ensemble."

Ce mercredi, en rencontrant les journalistes français, François Baroin n'avait pas grand chose de concret à dire (pour résumer en substance: les Britanniques ne mettront pas des bâtons dans les roues au rapprochement économique des pays de la zone euro). Alors, mea culpa de journaliste: plutôt que de poser des questions très sérieuses sur les dossiers en cours, j'aurais dû l'interroger sur son anglais. Ca ne fait peut-être pas très intellectuel, mais c'est pourtant vraiment important. C'est la langue internationale, et ça compte énormément lors des tractations. 

So, sorry everyone. I should have asked him about it.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2013 à 8:59 :
Et vive la Francophonie !!! Il devrait être interdit à un représentant de la République Française de s'exprimer dans une autre langue que le français (sous peine de mise à pied immédiate). Cela s'appelle de la trahison. Eric Albert, puisque vous vendriez père et mère pour vous faire bien voir des anglais, faîtes comme Depardieu, rendez votre passeport. Vous n'êtes pas des nôtres.
Réponse de le 18/01/2015 à 22:39 :
Je ne suis pas Charlie.
Réponse de le 19/01/2015 à 13:13 :
Non à Charlie! Diffuser de la haine nous mènera au pire.
a écrit le 25/11/2011 à 21:09 :
je n aime pas M. baron et ses frères, mais quand on est ministre d un pays on parle la langue du pays qui a élu votre boss. A l ONU, le français est encore langue officiel.
l incompetence crasse et honteuse des anglo américain a s exprimer autrement que dans leur dialecte est une honte qui ne repose que sur eux. A l étranger, on parle par politesse la langue du pays qui vous accueil; a domicile, non. Accuse t on nos élu de ne pas parler chinois?
j'habite a l etranger, je suis quadrilingue et j en ai mare de me plier au plus petit dénominateur commun, qui est systématiquement l'interlocuteur anglophone.
a quoi servent les interprètes?
Et nos ministres doivent ils plaire aux anglophones ou aux français?
a écrit le 24/11/2011 à 8:46 :
Je n'adore pas Baroin, mais relativisons :
la nullité des Anglais et Americains en langues etrangeres est aussi abyssale que celle des franchouillards.
il est inadmissible que dans des métiers tels que : l'informatique, l'aviation, la Bourse, le tourisme et la diplomatie, un cadre francais, du public ou du privé, ne parle pas correctement l'anglais. Et surtout un ministre. CQFD.
a écrit le 23/11/2011 à 11:45 :
Dans le secteur privé, cet homme serait un aide-technicien de surface aide manoeuvre.
a écrit le 23/11/2011 à 11:34 :
Un comble !
Bien entendu, le commun des mortels doit parler correctement anglais s´il veut avoir une possibilité d ´être embauché comme cadre dans une entreprise française (ou espagnole, italienne, allemande, ...).
Les écoles d´ingénieurs, ... , exigent un minimum au test d´anglais (TOEIC).
a écrit le 14/11/2011 à 18:16 :
Toujours cette expression pour désigner l'anglais: "la langue de Shakespeare"! Essayez donc de lire le texte d'une ?uvre de Shakespeare, vous aurez certainement besoin d'une traduction en anglais moderne. Pourquoi ne pas dire "l'anglais", tout simplement ?
Réponse de le 23/11/2011 à 12:31 :
On parle de langue de Moliere, de Goethe, de Dante, etc.. Un peu de culture pour ceux qui sont curieux.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_p%C3%A9riphrases_d%C3%A9signant_des_langues

http://www.lexpress.fr/culture/livre/la-langue-de-moliere_811997.html
a écrit le 06/11/2011 à 9:05 :
On ne parle pas qu'anglais sur cette terre, pour presque tous les Chinois l'anglais c'est du français.
a écrit le 15/10/2011 à 9:23 :
Commençons par reprocher à nos ministres de ne pas parler anglais. Ensuite on expliquera que tout métier d'importance nécessite la maîtrise de l'anglais. Ensuite on dira que pour bien enseigner l'anglais à nos enfants il faut des natifs anglophones. Pour faciliter l'existence de ces natifs anglophones en France on produira systématiquement en version bilingue (anglais/français) tous les documents nécessaires à la vie quotidienne. Puis pour faire des économies (comme tous les français seront censés parler anglais) on arrêtera peu à peu de publier en français (car -comme le dit cet article- "cela va sans dire" qu'on ne va pas demander aux anglais d'apprendre la français ou bien -comme au bon vieux temps- d'avoir recours à des interprètes).
Bref, grâce aux fins stratèges du "tout anglais" on aura plus de problème de compétitivité avec le reste du monde ... car on existera plus !
Réponse de le 14/11/2011 à 18:19 :
on n'aura plus de problème?, on n'existera plus. Si vous écrivez "on aura plus?", cela veut dire "davantage" et se prononcera "plussssse". Vive le français et vive l'anglais quand ils sont bien parlés et bien écrits.
a écrit le 15/10/2011 à 6:16 :
Et on s'étonne que le cliché des "français nuls en langue" ait la vie dure, ce serait presque drôle si la situation n'était pas si grave. Malheureusement les dés sont déjà jetés, le peuple va se faire massacrer. "All is good" nous dira Barouin "the market is up".
a écrit le 14/10/2011 à 18:54 :
Au casoù cela vous échappe, les deux langues internationales sont l'anglais, effectivement, ET le français...

Le sujet en devient beaucoup moins capital
a écrit le 01/10/2011 à 16:45 :
Baguette, béret, litron de rouge, gauloise maïs voilà une belle image

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :